Exclusif. Pour sa première intervention dans un média maghrébin, le grand intellectuel engagé américain Noam Chomsky * a choisi Algerie-Focus.Com.

Dans un entretien téléphonique qui a duré 40 minutes, Noam Chomsky nous a livré ses analyses sur les révoltes populaires en Tunisie, en Égypte et dans d'autres pays et l'embarras des États-Unis, d'Israël et de l'Europe qui craignent de voir des régimes «amis» tomber et remplacés par des démocraties libres.

Nous avons également abordé avec lui plusieurs autres points: la situation en Algérie, le positionnement militaire américain dans la région du sahel, la nature de l'AQMI, etc.
Il a aussi été question dans l’entretien, des dernières révélations de wikileaks, de la politique d’Obama au Moyen-Orient, du cas iranien, de la politique israélienne, des attentats du 11 septembre,…

Première partie

Algerie-Focus.Com: Quelle conférence faites-vous des révoltes populaires qui secouent actuellement la Tunisie et l’Egypte et plusieurs pays arabes? Le gouvernement américain s’attendait-il à des soulèvements aussi importants?

Noam Chomsky : Ces événements sont vraiment spectaculaires, il a eu, au moins en Tunisie, une victoire partielle des forces populaires, qui ont chassé le dictateur qui a cherché à réinstaller un gouvernement similaire au sien. Où cela mènera-t-il à présent? C’est difficile à dire.

En Égypte, il y a une démonstration de force et de courage remarquable de la part d'une partie massive de la population pour tenir la place, lutter contre la police et résister contre le pouvoir étatique et continuer à étendre les protestations. C’est vraiment impressionnant et c’est difficile de penser à des événements similaires et comparables nulle part ailleurs dans le monde.

Certaines personnes comparent ces événements aux révolutions qui ont eu lieu en Europe de l’Est, mais ce n’est pas du tout la même situation. Pour commencer, il n’y a pas de Gorbatchev parmi ces pouvoirs impériaux. Par ailleurs, les USA et leurs alliés, nous ne devons pas l’oublier, gardent leurs positions habituelles: La démocratie, pour eux, est une bonne choisie, mais jusqu’à un certain point.

Elle est acceptable chez l’ennemi, et nous (les américains ndrl) ne voulons pas aller à contre courant. Car, la démocratie n'est pas bonne que si elle participe à des objectifs stratégiques et économiques. Ainsi, les opposants en Europe de l’Est ont eu un soutien puissant de la part des principaux pouvoirs dirigeants dans le monde et ils ont rencontré peu de résistance. Dans les cas tunisien et égyptien, c’est tout à fait différent. Il n’y a pas de soutien puissant, les USA et la France, dans le cas de l’Afrique du Nord plus particulièrement, tente sans aucun doute, de trouver une solution leur permettant de coller au scénario prévu dans ces cas là.

Nous ne devons pas oublier qu'il existe une longue série de situations où il était impossible de soutenir quelques uns des tyrans favoris et il y a une routine standard pour répondre à cette situation: vous les soutenez aussi longtemps que possible, lorsque cela devient impossible, par exemple lorsque l'armée se retourne contre le tyran, alors il faut effectuer un virage à 180 °, prétendre soutenir la révolte populaire, effacer le passé – à l'évidence le passé est embarrassant – ensuite il faut travailler dur pour essayer de restaurer une situation à peu de choses près identique à celle qui précédait.

C'est le scénario que jouer les USA, la Grande-Bretagne et la France de manière répétée au cours des dernières années avec entre autres: Marcos aux Philippines, Duvalier en Haïti, Chun en Corée du Sud, Ceausescu en Roumanie – qui était le «Chéri» de l'occident – Suharto en Indonésie. C’est tout simplement une routine. Je présume qu’actuellement c’est ce qu’ils essayent de faire avec Moubarak, il est reconnu qu’il ne peut plus être soutenu mais, en même temps ils ne veulent pas qu’un changement réel arrive.

Entretien réalisé par Fayçal Anseur
Traduction au français par http://www.algerie-focus.com//

Interview en arabe

تشومسكي: أحداث تونس والجزائر فريدة من نوعها

إختار المفكر الأميركي البارز نعوم تشومسكي <في أول إطلالة إعلامية له على شمال أفريقيا, algérie-focus, في مقابلة خاصة وحصرية, للتعليق على الأنتفاضات الشعبية التي تشهدها تونس, مصر ودول عربية أخرى وسط إرباك اميركي, إسرائيلي وأوروبي يرى تهاوي أنظمة «صديقة» لصالح ديمقراطيات حرة.

في مقابلة هاتفية دامت 40 دقيقة, تناول تشومسكي قضايا مختلفة كالوضع في الجزائر, الوجود العسكري الأميمدقانتنتنتاتلفة

تنشر Algérie-focus على حلقات مضمون هذا اللقاء الذي حضرت فيه أيضا التسريبات الأخيرة لويكيليكس بالإضافة إلى سياسة أوباما في الشرق الأوسط, الملف الإيراني, السياسة الإسرائيلية واحداث الحادي عشر من سبتمبر.
الحلقة الأولى

;
Algérie-Focus.Comما هي قراءتكم للثورات الشعبية التي تهز تونس, مصر والعديد من البلدان العربية الأخرى؟ وهل كانت الإدارة الأميركية تتوقع إنقلابات بهذا الحج.؟.

تشومسكي: هذه الأحداث مذهلة حقًا وقد أدت, في تونس كحد أدنى, إلى شبه انتصار للقوى الشعبية التي قامت بطرد الديكووتاتوتوت على شبه انتصار. لكن في الوقت الحاضر من الصعب معرفة وجهة الأمور. (أو إلى أين تسير الأمور)
بالنسبة إلىمصر, يبرهن قسم هائل من الشعب عن شجاعة وحماسة قل نظيرهما للتحرر عبر التصدي للشرطة. في الواقع, هذا أمر جد مؤثر ومن الصعب إستحضار أحداث مماثلة ومقارنتها بأخرى في أي مكان من العالم.

فالبعض يقارن ما يجري بالثورات التي حصلت في أوروبا الشرقية (إبان انتهاء الحرب الباردة), ولكن الوضع هنا مختلف تماما لسببين: اولا عدم وجود شخص ك «غورباتشيف» على رأس هذه الأنظمة الحاكمة, وثانيا لأن الولايات المتحدة الأميركية وحلفاءها-وللتذكير- يواصلون انتهاج سياستهم الموحدة والمعتادة: «الديمقراطية جيدة لأعدائنا على الأقل ولكن إلى حد لا يضر بمصالحنا (أي اميركا وحلفائها) وهي غير مفيدة ما لم تخدم أهدافا إستراتيجية وإقتصادية». لذلك, حصلت الإحتجاجات في أوروبا الشرقية حينها على دعم القوى العظمى في العالم ولم تواجه كثيرا. الوضع يختلف تماما في الحالتين التونسية والمصرية حيث لا مساندة من الدول العظمى. فالولايات المتحدة وفرنسا, تحاولان دون أدنى شك, وخاصة في شمال أفريقيا, البحث عن تصور. وهنا يجب التذكير بسلسلة طويلة من الأوضاع حيث كان يتم دعم بعض الديكتاتوريين «المفضلين» ضمن سناريو موحد ومعتاد: يستمر الدعم قدر الإمكان حتى يصبح مستحيلا كأن ينقلب الجيش على الديكتاتور. عندها يجب التحول 180 درجة وإدعاء مساندة الثورة الشعبية لمحو الماضي «المحرج» بطبيعة الحال, على أن يتم العمل لاهاقاه اللاهاقاقاقاهاتاتاهاقاقاهالاهاقاقالاهاقاقاتالاهاقاقاتالاهاقاقاتالاهاقاقاتالاهاقات.

هذا هو السيناريو الذي ما فتئت الولايات المتحدة, بريطانيا العظمى و فرنسا تلعبه مرارا وتكرارا خلال السنوات الأخيرة الماضية مع ماركوس في الفيلبين, دوفالييه في هايتي, تشون في في كوريا الجنوبية, تشاوشيسكو في رومانيا -والذي كان «حبيب الغرب الغالي» – وسوهارتو في أندونيسيا . هو «روتين» بكل بساطة أظنه سيطبّق مع مبارك. فالجميع يعرف أن استمرار دعمه غير ممكن وكذلك السماح بحصول تغيير حقيقي.
حاوره فيصل عنصر, رئيس تحرير صحيفة «Algerie-Focus.Com الالكترونية

Interview en anglais

Algerie-Focus.Com: Quelle est votre analyse des émeutes et manifestations populaires qui se déroulent actuellement en Tunisie et en Egypte? Les Américains excluaient-ils si rapidement des mouvements aussi importants?

Noam Chomsky : Ces événements sont assez spectaculaires. Il y a eu, au moins en Tunisie, une victoire partielle des forces populaires, qui a expulsé le dictateur qui a bloqué les efforts pour réinstaller un gouvernement similaire. Où cela ira-t-il à partir d’ici, c’est difficile à dire.

En Egypte, il y a juste une démonstration remarquable de courage et d'enthousiasme de la part d'une grande masse de la population pour tenir la place, chasser la police, se dresser contre le pouvoir de l'État et continuer à étendre les manifestations. C'est vraiment impressionnant, il est très difficile de penser à des homologues ailleurs dans le monde

Les gens le comparent à l'Europe de l'Est, mais ce n'est rien du tout comme ça. D'une part, il n'y a pas de Gorbatchev parmi les puissances impériales, d'autre part, les États-Unis et leurs alliés – nous devons nous en souvenir – poursuivent leur position standard. La démocratie est bonne, au moins jusqu'à un certain point, dans les domaines ennemis, mais nous ne voulons pas reculer, la démocratie n’est acceptable que si elle soutient des objectifs stratégiques et économiques. Ainsi, les manifestants en Europe de l'Est ont eu un soutien très puissant des grandes puissances du monde et pas trop de résistance, même si ici c'est tout à fait différent. Il n'y a pas de soutien de grande puissance, les USA et la France (dans le cas de l'Afrique du Nord en particulier), essaient sans aucun doute de comprendre comment s'en tenir au livre de jeu standard dans de tels cas.

Nous devons nous rappeler qu'il y a une longue série de cas où il est devenu impossible de soutenir un tyran favori et il y a une routine standard à ce stade. Vous les soutenez le plus longtemps possible quand cela devient impossible, (par exemple si l'armée se retourne contre lui) puis tournez à 180 °, faites semblant de soutenir le soulèvement populaire; effacez le passé – bien sûr le passé embarrassant – puis travaillez dur pour essayer de restaurer une situation assez similaire à celle qui a précédé peut-être avec d'autres noms, c'est le livre de jeu. C’est ce que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont fait à maintes reprises ces dernières années avec: Marcos aux Philippines, De Valier en Haïti, Chun en Corée du Sud, Ceausescu en Roumanie qui était un chouchou de l’Occident, Suharto en Indonésie. C'était simplement une routine. Je suppose que c’est ce qu’ils essaient de faire actuellement avec Moubarak. Il est reconnu qu’il ne peut pas être soutenu, mais ils ne veulent pas de changement réel dans le résultat.

Interviewer Fayçal Anseur sur http://www.algerie-focus.com//

(*) Biographie de Noam Chomsky

Noam Chomsky, originaire d'une famille juive de Pennsylvanie, passe son enfance absorbé par la lecture. Après son doctorat, il se lance dans la linguistique, en rejetant les idées en vigueur. Il est connu comme le fondateur de la grammaire générative transformationnelle et enseigne la linguistique au MIT (Massachusetts Institute of Technology) à partir de 1955, puis y devient professeur honoraire.

Noam Chomsky s’engage publiquement en politique, notamment contre la guerre du Viêt-nam dont il est l’un des principaux opposants. Ses sujets de prédilection: la guerre et la paix, l’intelligence, la créativité, l’humanité, les sciences sociales… dépassent très élargi la linguistique. Avec plus de 30 livres et 700 articles, il est l’un des auteurs les plus cités.

Très connu pour son activisme politique et notamment sa critique de la politique étrangère des États-Unis- notamment leur soutien inconditionnel à Israël- et des médias, Noam Chomsky, sympathisant de l'anarcho-syndicalisme, se définit lui-même comme un anarchiste socialiste . Chomsky considère que le mot «terrorisme» permet aux gouvernements de se dédouaner de la dimension terroriste de leurs propres politiques. Il est également un fervent défenseur de la liberté d’expression.

En ce qui concerne les médias, Noam Chomsky a recherché à révéler les processus par ceux-ci tendent à enfermer les sociétés démocratiques dans un carcanologique idéologique. Il montre comment les médias inondent l’électorat sous un flot d’informations beaucoup trop dense pour qu’il puisse servir de support à la réflexion et qui conduit à des analyses à sens unique, reposé sur des présupposés jamais remis en question. Démythifiant la prétendue neutralité des médias, Chomsky dévoile leur servilité envers le pouvoir.

Très apprécié à l’extrême gauche, Noam Chomsky est soumis à de vives critiques de la part des libéraux et des partisans de la droite américaine. Cependant, reconnu comme l'un des plus grands intellectuels vivants, Noam Chomsky a reçu de nombreux diplômes honorifiques des plus grandes universités du monde. Il est l’auteur d’un centaine de livres

نبذ ة عن حياة وأفكار نعوم تشومسكي:
أمضى نعوم تشومسكي, النمحدر من عائلة يهودية من بنسلفانيا, طفولته منغمساً في المطالعة. بعد نيله شهادة الدكتوراه, تفرّغ للبحث في علم الألسنيات رافضًا بقوة بعض الأفكار. يعرف بأنه مؤسس قواعد النحو التوليدي المتحول. قام بتدريس علم الألسنيات في معهد ماساتشوستس للتكنولوجيا منذ العام 1955, ليصبح لاحقاً أستاذا فرخيا دهذه المال.

إنخرط تشومسكي في الشأن السياسي العام, وكان أبرز المعارضين لحرب فييتنام. تخطت إهتماماته مجال الألسنيات لتشمل قضايا: الحرب والسلام, الذكاء, الإبداع, الإنسانية والعلوم الإجتماعية. يعتبرمن بين المؤلفين الأكثر ذكرًا كمراجع لبحث خاصة وأنه خط ما يزيد عن ال 30 كتابا و 700 مقال.

إشتهر بحراكه السياسه لا سيما انتقاده لوسائل الإعلام و للسياسة الخارجية الأميركية. كما عرف بتعاطفه مع العمل النقابي الفوضوي, واصفا نفسه با »لإشتراكي الفوضوي»
يعتبر نعوم تشومسكي أن مصطلح «إرهاب» يسمح للحكومات بتبرير البعد الإرهابي لسياساتها الخاصة. وهو من أشد المدافعين عن حرية التعبير.

فيما يتعلق بوسائل الإعلام, فضح تشومسكي علاقتها الملتبسة بالسلطة نازعًا القناع عن فكرة حيادها المزعوم. وجهد في كشف الطرق التي تتبعها لتقييد المجتمعات الديموقراطية أيديولوجياً. فهي تغرق الناخبين بكم هائل وكثيف من المعلومات بشكل موجه يفرض (a revoir stp).

يتعرض تشومسكي, المقدر جدا من اليسار المتطرف, لانتقادات شديدة من قبل الليبراليين وأنصار اليمين الأميركي. مع ذلك, نال العديد من شهادات الشرف من أرقى الجامعات في العالم ليبقى معروفًا كأحد أكبر المفكرين الأحياء.

Publié à l'origine le 02/02/2011 00:47:40.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *