« Une nouvelle façon de collaborer », C’est ainsi que Spotify a décrit son initiative« Work From Anywhere »lancée ce vendredi. Comme son nom l’indique, elle souhaite aux salariés du géant du streaming de travailler où ils le souhaitent. Ils pourront donc choisir de revenir au bureau ou de rester chez eux. La compagnie va plus loin car elle indique que leur lieu de résidence n’a pas d’importance et les employés ont donc la possibilité de travailler à l’autre bout du monde.

Dans son communiqué, Spotify précise cependant que ces nouvelles options seront disponibles dès cet été. L’employé sera également tenu de discuter avec son responsable d’équipe de la fréquence à laquelle il compte se rendre au bureau.

Le télétravail est diversement apprécié dans le monde de la Tech

Concernant la possibilité de travailler partout dans le monde, il existe également quelques limites. Ainsi, l’entreprise prévoit certaines exceptions pour résoudre les problèmes de décalage horaire. La plateforme s’engage cependant à aider ses salariés en finançant par exemple leur abonnement à un espace de coworking.

Spotify est loin d’être la seule entreprise technologique à avoir opté pour le télétravail à grande échelle. Pour ne citer que quelques exemples, Facebook et Google ont également fait de même. Sundar Pichai, le patron de Google, avait d'ailleurs annoncé que certains de ses employés avaient la possibilité de travailler depuis chez eux jusqu'à la fin d'année 2020. De son côté, Twitter estime qu'une partie de ses collaborateurs pourra toujours travailler à distance une fois la crise sanitaire terminée.

À noter que ces initiatives sont diversement appréciées par les salariés de ces géants de la Tech. Selon un sondage réalisé par l’application à l’aveugle auprès de 3023 employés de Google, Amazon, Facebook et Microsoft, 68% des répondants s’estiment plus fatigués que lorsqu’ils travaillaient en présentiel. Ils sont également 60% à avoir constaté que leurs heures de travail ont tendance à s’allonger.

Ces résultats n’ont finalement rien de surprenant et ils rejoignent d’autres études auparavant sur le télétravail. Certains salariés s’en réjouissent et espèrent en bénéficier davantage à l’avenir mais d’autres en soulignent les limites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *