Même maintenant, près de trois mois après que le COVID a envahi son corps, Jason McGinnis ne peut cesser de se demander comment il a contracté le virus.

À première vue, la réponse semble claire: c'est un ambulancier. Mais il était prudent, se croyait bien protégé, pensait que s'il attrapait le COVID, il le renverserait. «Jusqu'au moment où je suis tombé malade, je me suis senti invincible», dit-il.

McGinnis, 51 ans, est un type-A qui se décrit lui-même, un chargeur dur qui ne montre pas de faiblesse. Il est ambulancier depuis 30 ans, presque tout cela pour le district d’ambulance d’Alamosa. Presque personne n'est paramédical depuis 30 ans. C’est une profession de désabonnement et de brûlure, le travail éprouvant physiquement et émotionnellement, bien que McGinnis ait développé la compétence de survie nécessaire à la compartimentation. Il parle de façon neutre de surdoses et d'intoxications à l'alcool, d'épaves de voitures et de crises cardiaques. Il ne peut pas compter le nombre de vies qu'il a aidé à sauver.

«Vous êtes essentiellement dans la zone chaude», dit-il. «C’est une action rapide. Il faut être rapide dans la prise de décision et c’est gratifiant quand on fait une différence… Cela m’a parfois touché – j’ai sucé et géré des situations – mais j’aime ce que je fais. Je suis assez connu pour faire ce que je fais. À ce stade de ma vie, je ne sais pas ce que je voudrais faire d’autre. »

McGinnis est tombé malade fin octobre. Sa fille unique se maria ce mois-là et il avait restreint son monde au travail et à la maison. Donc, il pense que ça a dû être du travail.

La réponse probable ne l'empêche pas encore de s'interroger, d'essayer de donner un sens à une épreuve dont il ne semble pas pouvoir échapper.

«Je me demande encore chaque jour, comment, où, quand et ce que j'aurais pu faire différemment.» Il se dit que s'il savait avec certitude, il pourrait avoir un peu de paix.

«Cela m'aurait rendu ma vie si j'avais pu l'éviter», dit-il.

McGinnis a failli mourir du COVID-19. Les souvenirs clignotent: debout dans son allée en sous-vêtements par une nuit de 20 degrés essayant de faire baisser une fièvre de 105,3 degrés, sa femme le baignant avec de la glace, résistant à ses appels à aller à l'hôpital parce qu'il en avait l'intention, l'enfer ou la crue, pour promener sa fille dans l'allée en quelques jours. Il pensait pouvoir l'évider.

«Mon entêtement m'a presque tué.» Son corps a refusé de se plier à sa volonté.

Flashs: être zippé à l'intérieur de ce qu'il appelle un sac Ebola, «essentiellement un sac mortuaire avec une fenêtre», pour le transport en avion de l'hôpital de San Luis Valley à un hôpital de Colorado Springs. Huit jours dans l'unité COVID. McGinnis ne voulait pas être intubé, mais ses radiographies thoraciques montraient du blanc là où le noir devrait être. Tout blanc. Pneumonie COVID-19. Il ne pouvait pas sortir plus d'un ou deux mots à la fois. «Alors, j'ai envoyé un texto à ma femme et je lui ai dit qu'elle devrait élaborer un plan parce que j'étais un homme mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *