Depuis qu'elle a commencé à travailler à domicile, Janis Keirstead a abandonné le port du soutien-gorge.

En fait, le Halifax, N.S. la femme se retrouve maintenant à se promener plus publiquement sans elle aussi.

«C'est tellement mieux», dit-elle.

Même si elle dit qu'elle n'arrêtera probablement jamais complètement de porter un soutien-gorge, elle est l'une des nombreuses femmes qui en portent maintenant beaucoup moins, surtout depuis COVID-19.

«Libérez-les», plaisante Keirstead.

Nikki Gordon, du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, a abandonné l'armature il y a quelques mois et a commencé à porter des soutiens-gorge débardeurs et des soutiens-gorge de sport à la place, qualifiant cela de «meilleure décision de tous les temps». Elle a trouvé l'armature enfoncée dans sa peau et était mal à l'aise. Elle n’a pas complètement jeté ses soutiens-gorge; au lieu de cela, elle les range juste pour des occasions spéciales.

«Tu sais, quand tu as besoin d'un ascenseur», dit-elle en riant.

Les soutiens-gorge et bralettes de sport sont des alternatives populaires pour les femmes qui ne veulent pas porter de soutiens-gorge à armatures. – Stock RF

Évolution des soutiens-gorge

Vouloir être à l'aise est toujours quelque chose que les femmes ont souhaité, dit Liz Huntley, propriétaire du Swimwear Hut and Lingerie à New Minas, en Nouvelle-Écosse.

La plupart des femmes, dit Huntley, recherchent trois choses dans un soutien-gorge: un soutien ou un lifting, un peu de style et beaucoup de confort. Au cours de la dernière décennie, le soutien-gorge sans armature a certainement évolué, car de nombreux soutiens-gorge modernes offrent maintenant ces trois caractéristiques, dit-elle.

Mais ce n'était pas toujours le cas. En 2015, le Kings County Museum de Kentville, N.S. présentait une exposition intitulée «Une brève histoire des sous-vêtements», qui mettait en valeur le soutien-gorge.

Selon les panneaux d'information créés pour accompagner l'exposition, le soutien-gorge provient du corset, explique Kate MacInnes Adams, responsable du bureau du musée. L'invention du soutien-gorge a permis d'éliminer la section médiane restrictive du corset tout en maintenant le soutien de la poitrine.

Les soutiens-gorge ont gagné en popularité au début du 20e siècle, mais ne sont devenus une partie de la fabrication traditionnelle que dans les années 1930.

Une jeune femme travaillait avec le musée et faisait des recherches pour assembler des panneaux d'interprétation pour l'exposition, dit MacInnes Adams.

«Je me souviens que l’un de ses panneaux d’interprétation avait un message fort: qu’il s’agisse d’un corset à lacets serrés, d’une reliure de poitrine ou d’un soutien-gorge pare-balles, les sous-vêtements pour femmes étaient rarement conçus pour le confort ou la praticabilité», dit-elle.

Au contraire, ils ont été conçus pour transformer les femmes en le type de corps idéal pour l'époque, «perfectionnant leur image pour la consommation masculine», disait-il à l'origine.

La déclaration a ensuite été modifiée, mais le sentiment est resté, a déclaré MacInnes Adams. Les soutiens-gorge ont été conçus pour transformer les femmes en le type de corps idéal pour l'époque.

Le meilleur ajustement

Ces jours-ci, Huntley dit que le soutien-gorge continue d'évoluer avec des alternatives sans armature, y compris la bralette.

Huntley dit que la principale différence entre un soutien-gorge et une bralette est qu'un soutien-gorge est un sous-vêtement plus structuré qui améliore votre forme. Les soutiens-gorge sont plus traditionnels et contiennent généralement des armatures, des bonnets définis, peuvent avoir un rembourrage, des bretelles réglables, des fermetures à crochet et à œil, sont fonctionnels et varient en degrés de couverture.

Une bralette est généralement quelque chose que vous enfilez au-dessus de votre tête et que vous portez plus pour le style et le confort que pour la fonctionnalité. Les bralettes sont généralement plus un sous-vêtement décontracté, offrent une couverture et un soutien légers, peuvent être faites de tissu extensible ou de dentelle, n'ont pas de bretelles réglables et conviennent mieux aux femmes avec des tailles de buste plus petites, explique Huntley.

Cependant, il existe de nouvelles options de bralettes pour les femmes avec des poitrines plus larges qui ont été transformées pour offrir un soutien, une élévation et un confort allant jusqu'à un bonnet E / F, ajoute-t-elle.

«C’est formidable de voir que la bralette est disponible pour beaucoup et peut même devenir une pièce de tous les jours que vous portez au travail ou à peu près dans n’importe quel endroit de votre choix. C'est une touche élégante, féminine mais classique qui peut pimenter n'importe quelle tenue », déclare Huntley.

Les soutiens-gorge à armatures sont également là pour rester car ils font un excellent travail pour soulever et soutenir nos seins – tant que vous portez un soutien-gorge bien ajusté.

Le bon ajustement est plus important que toute tendance de la mode, dit Huntley. Les femmes peuvent être bien ajustées dans n'importe quel magasin de lingerie, et cela peut signifier moins de douleurs au dos et aux muscles, moins de stress sur les épaules, un joli lifting qui se traduit par une belle silhouette et, dans l'ensemble, se sentir vraiment bien dans sa peau.

Mais le nombre de femmes portant un soutien-gorge de mauvaise taille est stupéfiant.

«Environ 80 pour cent des femmes portent la mauvaise taille de soutien-gorge», dit Huntley.

"Un soutien-gorge mal ajusté peut avoir un impact sur votre santé. Il peut entraîner une mauvaise posture, des douleurs au dos et au cou, des rainures d'épaule entraînant un engourdissement et un manque de confiance en soi. La santé de vos seins est la principale priorité."

Un étonnant 80 pour cent des femmes portent la mauvaise taille de soutien-gorge, dit Liz Huntley, propriétaire du Swimwear Hut and Lingerie à New Minas, N.S. - Stock RF
Un étonnant 80 pour cent des femmes portent la mauvaise taille de soutien-gorge, dit Liz Huntley, propriétaire du Swimwear Hut and Lingerie à New Minas, N.S. – Stock RF

Avantages?

Lorsqu'on lui a demandé si le port d'un soutien-gorge est bon pour vous, Judy Donovan Whitty, infirmière à la retraite et membre et contact de soutien de l'Î.-P.-É. Breast Cancer Information Partnership, affirme qu'il s'agit d'une décision de confort individuel, tout comme les femmes qui choisissent de porter une prothèse après une mastectomie.

"Les femmes qui ont de gros seins sont connues pour déclarer qu'elles sont plus à l'aise avec un soutien-gorge, car il fournit un soutien stable", explique Donovan Whitty.

Il y a eu une controverse quant à savoir si les femmes devraient porter des soutiens-gorge à armatures, mais rien n'a été prouvé, et les soutiens-gorge n'affaiblissent pas les muscles de cette zone. Huntley dit en outre que dans toute sa formation de développement professionnel, on lui a appris que les soutiens-gorge ne causent pas de tort s'ils sont portés correctement.

La plus grande préoccupation de Donovan Whitty est que les femmes devraient connaître le niveau de densité de leurs tissus mammaires. Cette information, dit-elle, a toujours été fournie au médecin de l'Île-du-Prince-Édouard. mais ne figurait pas nécessairement dans le rapport remis à la femme.

«Ceux qui ont des tissus à haute densité (50 pour cent ou plus) sont plus à risque de développer un cancer du sein que ceux qui ont des tissus moins denses», explique-t-elle.

Ceux qui ont des tissus à haute densité peuvent être à risque d'être manqués pour un cancer du sein s'ils n'ont qu'une mammographie; par conséquent, il est recommandé de subir également une échographie mammaire pour garantir l'exactitude, explique Donovan Whitty. Certaines femmes ne sont pas au courant de cela et qu'elles doivent se référer elles-mêmes pour des tests de suivi dans certains cas ou qu'elles pourraient ne pas recevoir le suivi car cela ne se fait pas automatiquement, contrairement au programme de dépistage du cancer du sein.

«Connaître son corps, prendre soin de sa propre santé, prendre ses propres décisions sont essentiels», dit-elle.

Dans l'ensemble, qu'elles portent un soutien-gorge ou non, les femmes devraient se sentir habilitées par leur beauté et leur apparence à la fois à l'intérieur et à l'extérieur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *