La réservation permet désormais à ses partenaires de proposer des tarifs hebdomadaires et mensuels, en réponse à la demande de séjours de longue durée.

Deux types de longs séjours sont proposés, le premier hebdomadaire, qui comprend un séjour minimum de sept nuits, et le second mensuel un séjour minimum de 28 nuits.

Même si tous les types de propriété peuvent bénéficier de cette offre de long séjour, le projet est en grande partie destiné à soutenir l'activité de Booking.com en matière de maisons et d'appartements, qui représente une partie des réservations de la marque depuis la pandémie.

La PDG de Booking Holdings, Gleen Fogel, a indiqué que les hébergements alternatifs représentaient 40% au deuxième trimestre, une partie plus importante des années précédentes.

Cette tendance s'est renforcée grâce à l'intérêt porté au "work-from-any-any" et au "workcation", deux concepts qui, aux États-Unis, sont prévus comme des politiques de travail à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *