Ouverture de nouvelles expositions à l'Emporium Center le 4 septembre


L'Alliance Arts & Culture a le plaisir de présenter cinq nouvelles expositions au Centre Emporium au centre-ville de Knoxville du 4 au 25 septembre 2020. Une réception gratuite avec les artistes aura lieu le vendredi 4 septembre de 17h00 à 19h00. PM auquel le public est invité à assister à 75 personnes à la fois. Tous les visiteurs de l'Emporium sont priés de porter un masque et de respecter les règles de distance physique. La plupart des œuvres sont à vendre et peuvent être achetées jusqu'à la clôture de l'exposition.

Robert Felker et Allen Monsarrat: La magie dans la vie de tous les jours dans la galerie principale


Robert Felker et Allen Monsarrat peignent des sujets reconnaissables, tirés du monde qui les entoure, présentant souvent des scènes de Knoxville ou d'autres voyages. Pour les deux artistes, le jeu de lumière dans une scène choisie est une priorité et met en évidence leur habileté dans le médium choisi par chacun. Les compositions fortes attirent les spectateurs; Le travail au pinceau de Felker et Monsarrat est nettement différent, offrant un contraste entre l'approche unique de la peinture des deux artistes.

Robert Felker est titulaire d'un baccalauréat en arts médiatiques de la School of Visual Arts de New York où il a étudié la peinture et l'illustration. Après sept ans en tant qu'illustrateur indépendant, il travaille ensuite dans le graphisme pendant plus de vingt ans tout en continuant à peindre pour lui-même et à réaliser des commandes. Il peint maintenant à plein temps, se concentrant sur le travail personnel pour des expositions et des commandes. Il poursuit également des activités d’art public, en achevant récemment la fresque de la luciole de l’avenue Clinch pour la ville de Knoxville et la murale commémorative du 111e anniversaire du théâtre Bijou. Visitez son site Web à l'adresse https://robertfelker.com et suivez-le sur Facebook à www.facebook.com/robertfelkerart et Instagram à www.instagram.com/robertfelker_art.

Au collège, Allen Monsarrat a d'abord étudié l'architecture puis obtenu un BFA spécialisé en poterie. Sa première carrière artistique a été en tant que potier d'atelier à Friendsville, TN pendant 25 ans, suivie d'une carrière dans les finitions murales décoratives, la fausse peinture, la finition des armoires et le projet mural occasionnel. Jamais du genre à rester immobile, il s'est tourné vers la peinture des beaux-arts qui s'est développée en une concentration sur le travail de représentation, y compris le photoréalisme (peintures destinées à ressembler à des photographies). Monsarrat a commencé à travailler les pastels en 2018 pour contrer sa tendance au trop de réalisme. Visitez son site Web à www.monsarratart.com.

Œuvres récentes de David A. Johnson et Christopher Mitchell dans le balcon
David A. Johnson: The Standard Knitting Mill: Une lettre d'amour
L'usine de tricotage standard est une ancienne usine de vêtements qui se trouve vide du côté ouest du quartier de Parkridge. À son apogée, elle produisait un million de sous-vêtements par semaine, employant plus de 3 500 Knoxvilliens. David A. Johnson, un ancien photojournaliste, vit à seulement deux pâtés de maisons de Standard Knitting Mill et a passé plus de trois ans à documenter l'usine abandonnée et à produire plus de 1 400 images. Sa nouvelle exposition explore la beauté ternie de l'usine à tricoter standard.

David A. Johnson est titulaire d’une licence en photojournalisme de l’Université du Texas. Il a travaillé en Arkansas et au Texas pendant six ans avant de retourner à l'université pour étudier l'ingénierie. David a travaillé au Oak Ridge National Lab pendant 30 ans avant de prendre sa retraite au début de 2020. Bien qu'il ait quitté la photographie professionnelle il y a des années, David n'a jamais cessé d'être fasciné par le monde visuel et continue de capturer sa beauté et son mystère dans les photographies.

Christopher Mitchell: photographies de films imprimées à partir d'une chambre noire personnelle

Je crois aux conversations. Je contacte souvent des inconnus parce que je suis intéressé à rencontrer quelqu'un de nouveau. De cette manière, la photographie peut agir comme une forme de dialogue: une image en échange de connaissances partagées sur la vie quotidienne, que ce soit une conversation avec un pêcheur local ou une esthéticienne dans un salon rural. Maintenant, avec tant d'interactions en ligne et médiatisées sur de grandes distances, j'utilise ma photographie pour revenir à un espace enraciné dans de vraies conversations qui se déroulent dans des lieux réels. Les endroits qui m'attirent sont généralement négligés: des endroits que les gens ne fréquentent plus autant. Une laverie automatique ou un restaurant, une gare ou une loge d'élan. Une version d'Americana qui porte moins sur l'iconique que sur des modes de vie qui n'existent plus ou sont sur le point de disparaître complètement. Je veux que mon travail préserve un moment autrement éphémère, ralentisse le temps et, finalement, vous dise merci de m'avoir permis de prendre votre photo.



Christopher Mitchell a un appareil photo à la main depuis son plus jeune âge. Inspiré par son père qui a travaillé avec TVA comme photographe et cinéaste pendant 27 ans, prendre des photos vient naturellement. Élevé à l'ère de la photographie argentique, il est attirant et adore passer du temps dans la chambre noire à développer et à imprimer. Au cours des dix dernières années, il a réalisé et réalisé la cinématographie de centaines d'épisodes télévisés, remportant une nomination aux Emmy Awards en 2016. Visitez son site Web à l'adresse https://christopher-mitchell-ra4h.squarespace.com et suivez-le sur Instagram à www. instagram.com/photographerchristopher.

Ryan-Ashley Anderson: Lié dans la vitrine
Ryan-Ashley Anderson présentera une série de pièces présentant des liens créés avec des matériaux inattendus de manière inattendue.

Le fondement de mon travail est l'exploration et l'expression de soi. En tant que joaillier et artiste passionné de mode et de design textile et s'inspirant de l'architecture et du motif, je suis dans un état constant de curiosité et de découverte. Je me pose des questions telles que «comment puis-je utiliser cette technique de manière inattendue?» et "comment puis-je pousser plus loin ce matériel?" Mes bijoux en techniques mixtes incorpore des textiles préfabriqués, des bandes textiles que j'ai créées en cousant des perles ensemble, du cuir, du cordon, de la corde et du métal.



Ryan-Ashley Anderson – créateur, spécialiste du marketing, concepteur et instructeur de bricolage – est animateur d'une émission de télévision et créateur de bijoux à JTV pour sa programmation Jewel School. Elle adore concevoir avec des matériaux inattendus et utiliser des techniques traditionnelles pour créer des designs modernes. Elle a plus de 15 ans d’expérience dans la conception et la présentation de bijoux, l’enseignement d’ateliers de bricolage et la conception de tutoriels sur les bijoux. Avant Jewel School, Anderson a travaillé en tant que designer invitée chez Jewel, Madewell et Bonnaroo, et elle continue de poursuivre sa passion pour aider les fabricants à bâtir leurs entreprises en servant de conférencière invitée et de coach marketing lors de sommets et de conférences. Pendant son temps libre, vous pouvez la trouver en train de jardiner, de profiter du plein air, de cuisiner, de réaliser des projets pratiques dans la maison, de passer du temps avec ses précieux animaux de compagnie et de passer du temps avec sa famille d'église. Suivez-la sur Facebook à www.facebook.com/ryanashleyanderson et Instagram à www.instagram.com/ryanashleyanderson.

Tracye Sowders: Protégé Esprit d'aventure dans l'atrium


Avec ces œuvres, Tracye Sowders s'est efforcée de repousser les limites qui encouragent notre Unité avec l'Univers.

Mon travail est influencé par la découverte à travers les voyages géographiquement ou consciemment. Quand je suis capable de voyager, je recherche le fil d'or de l'existence pure qui nous lie tous les uns aux autres. Je recherche la soie qui nous tisse avec la nature; Je peins sur la lumière qui s'installe dans nos âmes et sur l'idée qu'il existe une pierre de touche naturelle pour nous tous. Quand je suis capable de voyager, ma psyché est tellement enrichie par la diversité des cultures riches en honneur, espoir et tranquillité. Je recherche l'eau, toujours et toute la nature. Je regarde toutes les différentes âmes, des âmes comme la mienne qui sont pleines d'envie de voyager.

Tracye Burnett Sowders est une peintre prolifique dans divers médias, notamment l'aquarelle, les huiles, la plume et l'encre, les encres à l'alcool et les pastels à l'huile. Elle est également calligraphe, quilter à la main et aiguilleuse, illustratrice et pianiste. Elle a étudié l'art et la musicothérapie pour les enfants autistes à l'Université Carson-Newman. Après avoir élevé trois fils, elle est revenue à son médium original de l'aquarelle et expose maintenant régulièrement dans tout Knoxville, Sevierville, Gatlinburg, Nashville et certaines parties de la Nouvelle-Angleterre, y compris Manhattan et Staten Island. Ses aquarelles, huiles et couettes originales font partie de collections privées aux États-Unis, en Australie, au Canada, en Écosse, au Pays de Galles, en Irlande, en Angleterre et en Nouvelle-Zélande. Elle participe régulièrement à divers festivals et expositions à travers le sud-est et la Nouvelle-Angleterre. Actuellement, Sowders et son mari travaillent sur des plans pour une galerie d'art mobile. Suivez-la sur Facebook à www.facebook.com/tracye.sowders et Instagram à www.instagram.com/TracyeBurnettSowdersArtist.

Oiseaux des sept îles par Ken Jenkins, Ron McConathy et Clay Thurston sur le mur nord
Afin de faire connaître le Seven Islands State Birding Park en tant que première destination d'observation des oiseaux, cette exposition présente une sélection d'images parmi plus de 200 espèces d'oiseaux qui ont été aperçues dans le parc. Les photographes, Ken Jenkins, Ron McConathy et Clay Thurston représentent les meilleurs photographes nature / faune de la région de Knoxville, et leur art est le reflet de la beauté qui est exposée quotidiennement au Seven Islands Park. Le parc s'étend sur 46 acres le long de la rivière French Broad dans le comté de Knox, à environ 30 km à l'est de Knoxville. Cette péninsule de terre dispose de plus de huit miles de sentiers naturels, de collines et de vues sur les Smoky Mountains. Des oiseaux chanteurs, des faucons et des oiseaux aquatiques peuvent être vus le long des sentiers de prairie, et plusieurs vieilles granges sont un refuge préféré pour les Effraies des clochers. Pour plus d'informations sur le parc, visitez www.7islands.org.

Ken Jenkins: www.kenjenkins.com
Ron McConathy: www.aronsha.zenfolio.com
Clay Thurston: www.claythurston.com

Les expositions sont exposées au Emporium Center, 100 S. Gay Street, au centre-ville de Knoxville. L'Emporium est ouvert au public le mercredi de 9 h 00 à 17 h 00 et les autres jours (du lundi au vendredi, de 9 h 00 à 17 h 00) sur rendez-vous uniquement. Pour plus d'informations, ou pour planifier une visite aux expositions, visitez www.knoxalliance.com ou appelez le (865) 523-7543.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *