MUMBAI MAHARASHTRA 1 août 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Tata Communications Ltd Vendredi 31 juillet 2020 à 9 h 00 GMT

* Pratibha K. Advani

Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions

Bonjour à tous et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats de Tata Communications. Nous sommes rejoints aujourd'hui par notre directeur général et chef de la direction, M. Amur Lakshminarayanan; et Pratibha Advani, CFO. Les résultats du trimestre clos le 30 juin 2020 ont été annoncés hier et la fiche trimestrielle est disponible sur notre site Internet. J'espère que vous auriez eu la chance de parcourir les principaux faits saillants.

Nous commencerons l'appel d'aujourd'hui par les commentaires de Lakshmi, qui partagera ses réflexions sur les impératifs stratégiques; suivi de Pratibha, qui partagera des vues détaillées sur les progrès financiers réalisés. À la fin des remarques de la direction, vous aurez l'occasion de répondre à vos questions.

Avant de commencer, je voudrais rappeler à tous que certaines des déclarations faites ou discutées lors de la conférence téléphonique d’aujourd’hui peuvent être de nature prospective et doivent être considérées en conjonction avec les risques et les incertitudes auxquels nous sommes confrontés. Une déclaration détaillée et une explication de ces risques sont incluses dans nos rapports annuels, que vous pouvez trouver sur notre site Web, www.tatacommunications.com. La société ne s'engage pas à mettre à jour publiquement ces déclarations prospectives.

Sur ce, je voudrais inviter Lakshmi à partager son point de vue. À vous, Lakshmi.

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (2)

Merci, Vipul. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous pour ce webinaire sur les résultats. J'espère que vous et vos familles êtes en sécurité et en bonne santé. Je suis très heureux d'annoncer que nous avons commencé l'exercice financier avec un ensemble de chiffres très solides malgré les vents contraires économiques auxquels nous sommes confrontés en raison de la pandémie COVID. Vous auriez vu les détails dans notre fiche d'information.

Au cours de ce trimestre, nous avons enregistré un EBITDA et un PAT solides grâce à une expansion significative des marges. Les activités de données continuent d'être le moteur de la croissance. Nous avons affiché une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires des données ce trimestre par rapport au même trimestre de l'année dernière. Dans l'environnement actuel, notre priorité demeure la sécurité de nos employés et la continuité ininterrompue des activités et des services pour nos clients. En entreprise, la nécessité de rester connecté, malgré la distance, a conduit à une accélération de l'adoption du numérique. Le travail à domicile est devenu l'état principal et un facteur d'hygiène de son statut de tendance antérieur. Cette dynamique a contraint les entreprises du monde entier à adapter leurs stratégies pour survivre à une nouvelle normalité, ce qui a entraîné le besoin d'engagements sans contact et l'adoption du numérique dans tout l'écosystème de l'entreprise.

Les organisations doivent faire face à la nouvelle gamme de priorités et de défis, prendre des décisions en temps réel tout en gérant la productivité d'une main-d'œuvre dispersée, les risques de sécurité, la chaîne d'approvisionnement et bien d'autres. Alors que les entreprises reconstruisent leurs activités, reprennent leurs activités et restructurent leurs modèles commerciaux, il est nécessaire de disposer d'un écosystème numérique qui résout cette complexité et offre un engagement holistique cohérent entre toutes les parties prenantes.

En gardant cela à l'esprit, nous créons un cadre pour le monde post-COVID, que nous appelons l'expérience numérique connectée sécurisée, SCDX, pour permettre aux entreprises de créer des entreprises agiles et prêtes pour l'avenir. SCDX permet aux entreprises de se préparer efficacement au nouvel espace de travail et aux solutions commercialisables mondiales qui sont sécurisées, hautement performantes et évolutives. Cette plate-forme fournit des solutions pour le consommateur numérique – expérience client, gestion en temps réel des partenaires distribués, solutions de collaboration pour améliorer la productivité des employés et sécuriser la connectivité aux applications d'entreprise et au cloud via NetFoundry.

S'épanouissant sur le réseau mondial de Tata Communications, SCDX offre une expérience utilisateur entièrement intégrée, cohérente et améliorée à travers la chaîne de valeur de l'entreprise pour aider les entreprises mondiales à s'adapter aux nouvelles exigences du marché et à planifier leur avenir. Dans le monde post-COVID, les entreprises cherchent à intégrer des expériences numériques ultra riches et connectées dans leurs opérations dans le cadre de la transformation numérique. SCDX sera un cadre pour tout ce qui est numérique et il tient compte de l'importance de la préparation numérique, des besoins et des budgets de chaque client pour fournir des solutions sur mesure.

Comme expliqué dans notre session de stratégie du mois dernier, il s'agit d'une première étape vers notre concentration sur les plates-formes et les solutions pour répondre aux besoins des clients. SCDX proposera des offres pour 3 domaines: premièrement, le lieu de travail, permettant aux employés de l'entreprise de travailler à distance; deuxièmement, pour nos clients B2C, permettre le commerce électronique et la collaboration vidéo pour un engagement numérique supérieur; et trois, pour les entreprises B2B et B2C pour la numérisation et l'intégration de divers canaux de distribution physique et de la chaîne d'approvisionnement et la collaboration avec des partenaires.

Pour vous donner un exemple, avec l'offre Secure Connected Digital Workplace, nous fournirons une gamme de services aux entreprises qui cherchent à améliorer et à protéger l'expérience de leurs employés. Grâce à NetFoundry, nous fournirons un accès réseau sans confiance sécurisé et hautes performances, donnant aux employés distants un accès sécurisé aux applications et aux données dans le cloud, quel que soit l'appareil ou la connectivité haut débit avec une accélération des performances de 3 à 10 fois. Ceci est vital pour les entreprises qui souhaitent se transformer numériquement et adopter des niveaux plus élevés de travail à distance, mais qui ont besoin de la certitude que les employés peuvent accéder aux documents et aux applications en toute sécurité et avec une expérience d'entreprise, même sur leur connexion haut débit domestique.

Au cours de notre séance sur la stratégie, nous avons parlé de notre orientation client, notre objectif continu de fournir des expériences client supérieures et d'être un partenaire numérique privilégié a été renforcé par une série de récompenses remportées par nous au cours de ce trimestre. C'est un immense plaisir pour moi de partager avec vous tous que Tata Communications a remporté 8 prix aux prix 2020 India ICT Awards de Frost & Sullivan dans la catégorie Entreprise de l'année. Tous les prix récompensaient l'excellence et l'innovation, les lancements de produits et les stratégies, ainsi que la prestation de services et le soutien solides. Gagner 8 prix, en particulier le fournisseur de services de données d'entreprise de l'année pour la 11e fois, est une solide validation de nos efforts et de notre expertise. Cette performance s'appuie sur notre réseau mondial d'entreprise que nous proposons à nos clients. Notre réseau est conçu pour les activités critiques telles que la connectivité aux centres de données et aux emplacements des hubs.

Notre réseau est sécurisé, rapide, fiable et doté d'une conception résiliente qui offre des niveaux de service cohérents et prévisibles. Juste pour vous donner un exemple, le récent cyclone à Kolkata, nos réseaux ont été restaurés en moins de 5 jours, tandis que d'autres ont mis plus de 10 jours pour le remonter. Cela a été très apprécié par nos clients et partenaires.

Même en ces temps difficiles, nous augmentons l'engagement et les conversations avec nos clients pour mieux comprendre les besoins de nos clients. Nous avons assisté à un très fort ajout d'entonnoir au premier trimestre. L'addition d'entonnoir de ce trimestre a été l'ajout le plus élevé d'un trimestre au cours des 2 dernières années, et nous avons un pipeline assez solide. En raison de COVID, il y a eu un ralentissement de l'activité des entreprises et la conversion profonde prend plus de temps que d'habitude, ce qui entraîne une baisse marginale d'une année sur l'autre de nos réservations de commandes. Bien qu'il soit difficile de prédire le rythme de la reprise économique, il existe des signes encourageants. Certains événements sportifs ont repris et nous avons participé à la réalisation de la plupart de ces événements en direct. Récemment, nous avons livré le concert de WHO Lady Gaga pour Amazon Prime aux États-Unis et en Europe. En suivant ces tendances, nous espérons que l’activité économique s’accélérera au cours des prochains trimestres.

Dans le cadre de notre stratégie à long terme, nous souhaitons intégrer l'automatisation dans chaque processus métier, et nous avons entrepris un exercice pour nous transformer numériquement afin d'atteindre l'efficacité interne et d'améliorer encore notre expérience client. Notre plate-forme automatisée appelée Optimus pour le lead to order et order to cash est désormais en ligne pour 8 produits et plus de 16 000 opportunités et 8 000 commandes ont été créées jusqu'en juin 2020. Le journal des commandes à ce moment-là est passé de 4 à 8 – d'environ 4 à 8 jours en temps réel, et il y a une réduction de 30% des délais de livraison des commandes en raison de la réduction des transferts, des processus simplifiés et des systèmes de flux de travail automatisés. Au fur et à mesure que nous avançons dans ce voyage, nous ajouterons plus de produits et de services pour apporter plus de simplicité à nos processus.

Venir à la performance trimestrielle. Nous avons assisté à une augmentation du trafic en mars, avril et mai, mais comme les économies ont commencé à rouvrir, il y a eu une certaine modération du trafic en juin. D'une part, nous avons profité de cette augmentation du trafic, et d'autre part, certaines de nos activités comme les médias, TCPSL avaient connu un ralentissement de l'activité.

Nous avons réalisé une solide performance financière ce trimestre. L'EBITDA consolidé pour le trimestre était de 1 042 crores INR, enregistrant une croissance de 19,9% en glissement trimestriel et de 26,2% en glissement annuel. La marge d'EBITDA s'est établie à 23,7%, qui a augmenté de 390 points de base sur un an et sur une base Q-on-Q. La solide performance de l'EBITDA repose sur des économies de coûts et des coûts d'exploitation inférieurs que nous conduisons depuis un certain temps, et également en raison de la baisse de certains coûts en raison de l'arrêt et du COVID.

Nous avons parlé des initiatives de coûts que nous avons entreprises au cours des 9 derniers mois, et ces initiatives ont commencé à porter leurs fruits, et vous auriez remarqué une amélioration constante des marges d'EBITDA au cours des derniers trimestres. Ce trimestre, nous avons également bénéficié de coûts d'exploitation moins élevés tels que les frais de bureau, les déplacements, et cetera. Nous prévoyons que certains de ces coûts se normaliseront au fur et à mesure que l'activité commerciale reprendra, et notre objectif sera de continuer à accroître l'efficacité de l'entreprise. Mais à mesure que les économies s'ouvriront et que nos clients commenceront à s'engager, nous commencerons à dépenser plus dans les activités en contact avec les clients, le marketing et les voyages liés aux clients, en ligne avec la croissance de l'entreprise.

Le chiffre d'affaires consolidé pour le trimestre s'est établi à 4 403 crores INR, soit une augmentation de 5,6% d'une année sur l'autre et stable séquentiellement. Nous continuons d'enregistrer une forte croissance constante de nos activités de données. Le chiffre d'affaires était de 3 604 crores INR, enregistrant une augmentation de 9,9% d'une année sur l'autre et de 0,2% d'une année sur l'autre. La performance séquentielle est restée stable en raison du ralentissement des revenus dans certaines de nos filiales, TCPSL, TCTSL et des revenus ponctuels dans les affaires immobilières au quatrième trimestre.

La forte croissance de l'EBITDA a conduit à un PAT de 258 crores INR, se traduisant par un BPA de 9 INR ce trimestre.

Pour conclure, la technologie a été au cœur de la façon dont les gens, les entreprises et les gouvernements ont géré la crise du COVID-19. Les entreprises abandonnent désormais la continuité des activités et se concentrent sur la reprise et l'accélération des activités, et nous continuons d'être un partenaire clé pour nos clients et de les aider à s'adapter à ces changements. Notre objectif est de permettre aux entreprises d'adopter de nouveaux modèles de travail avec une productivité et une efficacité accrues dans ce monde numérique. Nous avons commencé ce nouvel exercice avec de solides performances en cette période d'incertitude et nous sommes convaincus que nous sommes en bonne voie pour mettre en œuvre notre stratégie à long terme.

Je vous remercie. À vous, Pratibha.

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – CFO (3)

————————————————– ——————————

Merci Lakshmi et un très bon après-midi à vous tous. J'espère que vous êtes tous en sécurité et en bonne santé. Merci encore de vous joindre à nous lors de notre conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre. Bien que Lakshmi ait brièvement évoqué notre solide performance financière pour le trimestre, je vais vous expliquer les détails.

Nous avons réalisé un autre trimestre robuste malgré les défis et les incertitudes auxquels les entreprises sont confrontées en ces temps difficiles. L'activité Data, notre principal moteur de croissance, continue de connaître une croissance robuste en ligne avec notre stratégie. Le chiffre d'affaires consolidé pour le trimestre, comme Lakshmi l'a mentionné, s'est élevé à 4403 crores INR et a augmenté de 5,6% d'une année sur l'autre et de manière marginalement séquentielle grâce à la croissance des activités de données et a également contribué aux avantages des devises – avec certains avantages des devises. Ce trimestre, nous avons profité de l'augmentation du trafic des clients existants en raison du verrouillage, ce qui a compensé la baisse des nouveaux revenus due au COVID.

L'EBITDA du trimestre s'est élevé à 1 042 crores INR, en croissance de 26,2% en glissement annuel et de 19,9% en séquentiel. Il s'agit du BAIIA le plus élevé jamais atteint par la société et nous sommes très heureux d'avoir franchi la barre des 1000 crores INR. Les marges d'EBITDA se sont établies à 23,7% et ont augmenté de 390 points de base d'une année sur l'autre ainsi que séquentiellement. Comme Lakshmi l'a mentionné, nous avons mis en œuvre diverses initiatives de coûts, qui ont commencé à porter leurs fruits. Ceci est visible dans un changement structuré de notre base de coûts. Et par conséquent, nos marges s'améliorent régulièrement au cours des derniers trimestres. Ce trimestre, certains de nos coûts d'exploitation comme les voyages, les frais généraux et administratifs et le marketing ont été inférieurs en raison du blocage / report.

PAT pour le trimestre a atteint 258 crores INR avec des marges de 5,9% grâce à une solide performance de l'EBITDA, avec une croissance de 236% en glissement annuel de PAT.

Je vais maintenant vous présenter les performances de notre segment. Le chiffre d'affaires des données s'est élevé à 3 604 crores INR et a augmenté de 9,9% d'une année sur l'autre et de 0,2% en séquentiel grâce à de solides performances dans les services traditionnels et de croissance. Alors que le portefeuille traditionnel a augmenté de 7,8% d'une année sur l'autre, le portefeuille de croissance a augmenté de 20,2% d'une année sur l'autre.

Notre activité d'entreprise a également affiché une croissance saine au cours du trimestre grâce à une forte croissance, tant en Inde que sur les marchés internationaux. Alors que l'Inde a progressé de 6,7%, l'international a progressé de 8,3% d'une année sur l'autre. La croissance séquentielle des revenus a été stagnante en raison du ralentissement des subventions, comme Lakshmi l'avait appelé, et des bénéfices ponctuels que nous avons obtenus dans notre activité immobilière au quatrième trimestre.

L'EBITDA pour le trimestre s'est élevé à 975 crores INR, en croissance de 32,4% d'une année sur l'autre et de 18,4% en séquentiel grâce à une forte croissance rentable des services traditionnels et de croissance. La marge d'EBITDA s'établit à 27%, ce qui se traduit par une augmentation de 460 points de base en glissement annuel et de 410 points de base en glissement trimestriel. Cette expansion est due à une concentration continue sur la réduction des coûts et à la réduction / au report des coûts en raison du verrouillage.

Passer à la performance de notre portefeuille traditionnel. Le chiffre d'affaires du premier trimestre s'est élevé à 2 229 crores INR, enregistrant une croissance de 7,8% en glissement annuel et de 1,5% en séquentiel. L'augmentation de l'utilisation de la bande passante due au verrouillage a conduit à cette croissance. L'EBITDA s'est élevé à 941 crores INR, enregistrant une croissance de 18,3% d'une année sur l'autre et de 15,8% en séquentiel, avec des marges de 42,2%. La marge a augmenté de 370 points de base d'une année sur l'autre, principalement en raison de la rentabilité découlant des changements structurels de nos coûts et également de la baisse des coûts en raison du verrouillage. Le segment Entreprise et OTT a contribué à cette croissance et a connu une croissance séquentielle de 2,5%. Nous avons constaté une croissance de 7% de l'IPL et de 18,5% d'une année sur l'autre de l'ILL en raison d'une utilisation plus élevée de la bande passante.

Passer aux services de croissance. Les services de croissance continuent à évoluer grâce aux nouvelles offres et à l'augmentation du trafic dans le portefeuille UCC. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 923 crores INR et a augmenté de 20,2% en glissement annuel et de 7,9% en séquentiel. Notre chiffre d'affaires UCC a augmenté de 34,4% en rythme trimestriel grâce à une utilisation accrue des outils de collaboration pendant le verrouillage.

Les services des médias ont été affectés en raison de l'annulation d'événements sportifs. La modification de la gamme de produits a entraîné une conversion des revenus nets plus faible. Cependant, l'EBITDA pour le trimestre s'est élevé à 115 crores INR contre 21 crores INR au même trimestre l'année dernière, augmentant de 451% en glissement annuel et de 15,5% en séquentiel. La marge d'EBITDA pour le trimestre s'est établie à 12,4% et la marge a augmenté de 80 points de base en séquentiel.

Notre portefeuille d'innovation a été affecté par le ralentissement lié au COVID. Nous avons constaté une baisse de l'utilisation des revenus dans le portefeuille MOVE, ce qui a entraîné une réduction des revenus globaux. Nous prévoyons que la situation s'améliorera avec la reprise de l'activité économique. Nous constatons une baisse des pertes d'EBITDA avec un accent continu sur la rentabilité de ce portefeuille. Nous assistons également à un pipeline solide pour NetFoundry, en particulier pour une utilisation à distance, et nous avons de nombreux cas d'utilisation de travail à distance.

Passer à la performance de notre entreprise de services de transformation. Le chiffre d'affaires du trimestre était de 333 crores INR, enregistrant une croissance de 10,9% d'une année sur l'autre, mais une baisse de 7,9% en séquentiel. La baisse trimestrielle est principalement due à la perte de revenus due à la résiliation d'un contrat onéreux. Nous constatons également des retards dans l'exécution de certaines des nouvelles commandes en raison du verrouillage. La perte d'EBITDA pour le trimestre s'est élevée à 3 crores INR par rapport à une perte de 16 crores INR au quatrième trimestre de l'année dernière. La rentabilité de cette entreprise a été affectée par un retard de transition et un contrat onéreux. Nous avons réussi à résilier le lourd contrat et, par conséquent, la rentabilité s'est régulièrement améliorée et continuera de le faire au cours des prochains trimestres.

Passons maintenant aux solutions de paiement. Le chiffre d'affaires du trimestre était de 52 crores INR, enregistrant une baisse de 41,3% en glissement annuel et de 36,3% en séquentiel. Cette activité a été gravement affectée en raison du verrouillage. La moyenne des transactions est descendue à 56 au T1 contre 84 au T4, entraînant une baisse du chiffre d'affaires. La perte d'EBITDA pour le trimestre était de 4 crores INR en raison de la faiblesse des revenus. Avec l'assouplissement du lock-out, nous prévoyons une amélioration constante des transactions, qui, à son tour, contribuera à améliorer la rentabilité de cette activité.

Passage au commerce de la voix. Ce portefeuille a connu un autre quart de déclin. Cependant, la baisse a été plus faible que prévu en raison de la hausse du trafic due au verrouillage. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 799 crores INR, enregistrant une baisse de 10,2% en glissement annuel et de 0,5% en séquentiel. L'EBITDA s'est élevé à 67 crores INR, enregistrant une baisse de 24,8% d'une année sur l'autre et une croissance de 46,7% en séquentiel, avec des marges de 8,4%, principalement en raison d'une meilleure combinaison de destinations.

Passer aux CapEx. Nos CapEx Q1 s'élevaient à 372 crores INR contre 342 crores INR au T4. Nous avons été prudents dans nos dépenses en CapEx, et une grande partie de ces CapEx est un investissement pour la croissance future et les commandes basées sur le succès des clients. Nous avons généré des flux de trésorerie disponibles d'exploitation de 245 crores INR au cours du trimestre contre un flux de trésorerie négatif de 84 crores INR au cours du même trimestre de l'année dernière grâce à une croissance de l'EBITDA significativement forte.

La dette nette à la fin du trimestre était de 9 008 crores INR, accusant une baisse de 168 crores INR par rapport au quatrième trimestre. Notre coût d'emprunt moyen au cours du trimestre s'est élevé à 3,03%, enregistrant une baisse de 70 points de base par rapport au quatrième trimestre, principalement en raison de la baisse du taux LIBOR moyen du quatrième au premier trimestre. Notre dette nette de fin par rapport à l'EBITDA des 12 derniers mois est de 2,6x contre 2,9x au même trimestre l'an dernier. Notre retour sur capitaux employés s'est amélioré à 13,6% contre 9,9% l'an dernier.

En conclusion, nous avons enregistré un autre trimestre de forte croissance. L'activité Data, qui a été le principal moteur de notre activité, a enregistré une croissance à deux chiffres, avec une forte croissance de la marge de 460 points de base. Nous continuons à améliorer la rentabilité de nos activités et, chaque trimestre successif, nous améliorons notre santé financière. Notre objectif est de maintenir la rentabilité et de générer des flux de trésorerie disponibles plus élevés.

Cela nous amène à la fin du commentaire de la direction. Je vais maintenant demander à Vipul d'ouvrir le forum pour les questions et réponses. Merci beaucoup.

=================================================== ===============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (1)

————————————————– ——————————

Merci, Pratibha. (Instructions pour l'opérateur) Nous attendrons 1 minute pour que la file d'attente se rassemble

La première question vient de la lignée de Sanjesh Jain d'ICICI Securities.

————————————————– ——————————

Sanjesh Jain, ICICI Securities Limited, Division de la recherche – Analyste de la recherche (2)

————————————————– ——————————

Quelques questions. Première question sur le carnet de commandes, sur l'entonnoir. Lakshmi, vous avez mentionné que vous aviez le plus haut entonnoir de trimestre jamais enregistré, ce que nous avons ajouté ce trimestre. Pouvez-vous donner un peu plus de couleur sur la provenance de cette commande en provenance de l'Inde, de l'international? Il s'agit davantage d'un service traditionnel par rapport à un service de croissance par rapport à l'innovation. Alors, qu'est-ce qui conduit à cette forte addition d'entonnoir que nous voyons? C'est le premier.

Numéro deux, quand voyons-nous cet entonnoir se traduire par une croissance des revenus? Voilà donc la première partie de ma question.

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (3)

————————————————– ——————————

Oui. Donc, premièrement, oui, je pense que notre carnet de commandes a – les ajouts à nos carnets de commandes sont très forts. Encore une fois, cela s'appuie sur une volonté très forte de nos équipes de s'engager auprès de nos clients. Au cours de la session de stratégie, nous avons parlé de la formation d'une équipe de réussite client dans laquelle nous comprenons profondément les clients et les contactons de manière proactive pour créer de nouvelles opportunités. Et je pense que nous avons – le carnet de commandes, ce que nous voyons croît aussi bien en Inde que sur les marchés internationaux. Je pense donc que c'est presque les deux – sur les deux marchés, nous avons ajouté une quantité importante de pipeline à la famille.

Pour ce qui est de la croissance, je préfère ne pas parler de tradition et de croissance. Je pense que la dernière fois, j'ai mentionné la façon dont nous voyons que tout cela est des données. Nous examinons la façon dont une entreprise nous regarderait plutôt que la façon dont nous nous considérons en interne dans le produit. Donc, beaucoup de croissance est venue dans l'entonnoir de la transformation du réseau. Nous voyons beaucoup d'ajouts d'entonnoirs avec – dans notre portefeuille de collaboration unifiée, avec l'expérience client, la plate-forme Insta CC ainsi que nos équipes Microsoft et nos solutions optimisées par Cisco, c'est-à-dire – cet entonnoir est également assez solide.

Nous avons également un bon nombre de prospects dans MOVE. Je pense donc que le – je dirais que l'ajout de l'entonnoir a été assez bon dans tous les portefeuilles. Notre cloud et notre sécurité ont également été ajoutés à un entonnoir assez puissant. Donc, tous ces éléments – nous avons vu un assez bon ajout.

Mais votre question sur quand verrons-nous cette conversion en revenus, je pense que je l'ai déjà fait remarquer, et comme vous vous en doutez, les – nos – en particulier les entreprises clientes, nous devrons voir quand ils commenceront à passer à certains des plus grands. transformation, en particulier du côté de la transformation du réseau. Et ils disent que dans un quart de temps, cela commencera à changer, et nous verrons l'entonnoir se convertir en carnet de commandes et le carnet de commandes ensuite se convertir en revenus.

Et comme vous le savez, certains de nos produits sont basés sur l'utilisation et certains le sont – nous avons des frais ponctuels ainsi que les frais mensuels courants que nous facturons. Il m'est donc assez difficile de répondre à cette question sur le moment et la manière dont cela se transformera en revenus. Et c'est en partie la raison pour laquelle nous avons dit que jusqu'à ce que nous ayons notre propre idée de ce droit, nous ne vous donnerons pas les données sur la réservation de la commande elle-même, car c'était assez déroutant.

Voilà donc comment je répondrais, Sanjesh. J'espère avoir pu vous donner de la couleur sur l'entonnoir lui-même. C'est bien équilibré entre l'international et l'Inde.

————————————————– ——————————

Sanjesh Jain, ICICI Securities Limited, Division de la recherche – Analyste de la recherche (4)

————————————————– ——————————

Oui. Une chose avec la transformation du réseau. Quand nous parlons de transformation de réseau, que voulez-vous vraiment dire? Révisons-nous complètement leur solution d'entreprise, de la connectivité au cloud en passant par les services gérés? Alors, quand vous parlez de transformation du réseau, comment devrions-nous la voir?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (5)

————————————————– ——————————

Oui. Alors voyez, nous avons les produits ponctuels. Nous avons donc le MPLS, le – tout Internet se connecte et tous ces produits sont des produits ponctuels. Mais la façon dont nous allons commercialiser avec nos clients est que nos clients ont leurs centres de données. Ils ont le cloud, leurs applications sont distribuées et migrent. Ils ouvrent tout le temps de nouveaux bureaux, de nouvelles succursales. Les utilisateurs sont répartis. Donc, ce qui appelle essentiellement le réseau sous-jacent à rester en phase avec ces changements qu'il subit, et cela nécessite une transformation de notre réseau. Cela demande un équilibre entre ce qu'ils avaient peut-être auparavant en tant que MPLS et l'ajout du nouvel Internet, qui est une offre Internet de qualité professionnelle que nous avons, qui est IZO Internet WAN, se combinant avec tout cela et la superposition qu'ils ajoutent maintenant avec Capacité SD-WAN pour que le réseau devienne plus sensible au contexte applicatif et offre de meilleures performances à un meilleur coût. C'est donc ce que nous entendons par transformation de réseau.

Et ce faisant, il faut également que leur sécurité soit également prise en compte. Donc, parallèlement à ce réseau, ils devraient également évaluer quelle est leur sécurité, comment ils se déplacent vers le cloud et tout cela. C'est donc ce que nous appelons la transformation du réseau.

————————————————– ——————————

Sanjesh Jain, ICICI Securities Limited, Division de la recherche – Analyste de la recherche (6)

————————————————– ——————————

C'est très clair. Juste une dernière question. Vous avez mentionné dans votre commentaire que nous recherchons une perspective très forte pour MOVE. Et Pratibha, dans ses remarques liminaires, a déclaré que nous recherchons un carnet de commandes très solide pour NetFoundry. Cela se traduit par une très forte dynamique, du moins sur le portefeuille innovant, non? Quand devrions-nous voir une augmentation majeure ou une transition significative dans les revenus de toutes ces perspectives comme dans – pouvons-nous nous attendre à ce que quelque chose de matériel se produise cette année même? Ou devrions-nous considérer plus comme un phénomène FY '22?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (7)

————————————————– ——————————

Je pense donc que, encore une fois, conformément à mes commentaires antérieurs, il est très difficile de prévoir quand certaines fermetures se produiront. Nous devrons donc attendre de voir comment ces fermetures se produisent. Mais les signes encourageants sont les premières indications de l'addition de l'entonnoir est un indicateur assez avancé que ces produits sont très solides et qu'ils répondent aux demandes des clients. Et par conséquent, cela nous rend très optimistes que ces solutions auront un avenir assez brillant.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (8)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée de Deepak Mehta de MetLife.

————————————————– ——————————

Deepak Mehta, (9 ans)

————————————————– ——————————

Ma question est donc autour, comme vous l'avez vu, en raison du plus grand nombre d'employés travaillent à domicile et les cyberattaques ont augmenté. Alors, quelle est la traction et la demande pour notre produit d'entreprise que vous obtenez? Et y a-t-il des affaires importantes ou – vous avez gagné dans cet espace?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (10)

————————————————– ——————————

Oui. Deepak, le travail à domicile comporte de nombreux modèles de solutions que nous proposons aux clients, n'est-ce pas? Un grand nombre d'entre eux – au début du COVID, avaient déjà déménagé pour travailler de chez eux, mais ce n'était pas une solution de base. Nous examinons donc 3 facteurs: l'un concerne le type de solution de sécurité VPN et vUTM traditionnelle; le second est un changement de paradigme de la solution basée sur NetFoundry; et le troisième est davantage destiné aux centres d'appels et aux sociétés BPO et ITeS pour permettre à leurs agents de travailler à domicile de manière conforme, non? Voici donc les 3 modèles.

Et dans chacun des 3 modèles, nous poussons assez fortement pour permettre et développer ce pipeline. J'ai bien peur que ce soit une offre très nouvelle que nous venons de lancer sur le marché, et je ne pourrais pas vous donner quelques – des chiffres quantitatifs. Mais nous savons que les clients rechercheraient – la plupart des clients ont des problèmes de personnes – ne pas pouvoir accéder à toutes les applications auxquelles ils souhaiteraient accéder depuis leur domicile. Soit ils sont contraints, soit ils doivent forcer leurs employés à entrer en fonction plus tôt que ce qui est réellement souhaitable.

Nous sentons donc qu'il y a un besoin, et il y a – je pense que l'exemple basé sur NetFoundry, l'un de nos clients où nous avons fait des milliers d'utilisateurs, ils ont vu un ordre de grandeur d'amélioration des performances sur Internet, à droite , tout en étant très sécurisé. C'est donc un stade précoce. J'espère donc que nous pourrons ajouter plus de couleur dans les trimestres à venir.

————————————————– ——————————

Deepak Mehta, (11 ans)

————————————————– ——————————

D'accord. Donc une dernière question. Donc, si vous voyez que le gouvernement impose des restrictions sur l'équipement chinois, je me demandais si notre entreprise utilise l'un de ces équipements dans – pour notre infrastructure? Ou quel peut être l'impact en termes de coûts et de marges si nous prévoyons de les limiter?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (12)

————————————————– ——————————

Oui. Deepak, nous avons évidemment, comme vous vous en doutez, évalué tous les risques résultant du COVID, pas seulement du point de vue de la santé, du point de vue géopolitique et des clients et de tous les aspects. Et cet aspect que vous indiquez en termes de fournisseurs et de risque associé a été évalué de manière très décontractée. Nous utilisons – je veux dire, notre réseau est mondial, et nous utilisons des équipements des fournisseurs chinois. Mais après avoir évalué, nous estimons que les risques sont assez faibles, et nous surveillerions attentivement à l'avenir la manière dont nous devrions y donner suite. Mais à partir de maintenant, dans notre évaluation, il y a peu ou pas de risque.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (13)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la ligne de M. Bharat Sheth.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (14)

————————————————– ——————————

Félicitations Lakshmi et Pratibha pour la bonne série de chiffres. Et pouvez-vous me donner une sorte de …

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (15)

————————————————– ——————————

Monsieur, nous ne pouvons pas vous entendre correctement.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (16)

————————————————– ——————————

Bonjour? Maintenant tu m'entends?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (17)

————————————————– ——————————

Oui.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (18)

————————————————– ——————————

D'accord. Alors maintenant, en ce qui concerne cette activité NetFoundry, pouvez-vous donner plus de couleur, est-ce comme une startup? Et cela a-t-il aussi une culture distincte? Nous avons exploité une filiale distincte. Alors, qui sont – je veux dire, fondamentalement, le client pour cette entreprise (difficulté technique) excellente application (difficulté technique)? Alors si vous pouvez m'en donner (inaudible) que tout le monde peut comprendre un peu plus, je veux dire pour ce NetFoundry? Et comment voyons-nous l'opportunité dans l'avenir de ce NetFoundry, qui est un service basé sur une plateforme, n'est-ce pas?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (19)

————————————————– ——————————

Oui. Et ce serait une conversation assez longue à avoir pour expliquer ce qu'il fait. Mais pour mettre dans un très – oui, c'est une startup. Il est basé sur un logiciel. Ce que nous appellerions un AppWAN ou un cloud WAN, n'est-ce pas? Donc, il ne dépend pas du transport sous-jacent de la connectivité et si c'est – donc il utilise Internet. Donc, ce que nous offrons essentiellement à nos clients qui utilisent ce produit est l'agilité, ce qui signifie qu'ils peuvent créer des réseaux à la volée selon leurs besoins. Deuxièmement, il offre une sécurité de niveau militaire. Cela fonctionne sur ce qu'on appelle une base de confiance zéro. Il ne s'attend donc pas à la sécurité périmétrique traditionnelle et à d'autres que vous verriez dans un réseau traditionnel. C'est la deuxième caractéristique importante.

Et la troisième caractéristique importante est que, sur Internet, la plupart des gens n'obtiennent pas de bonnes performances, pas seulement en Inde, mais nous le constatons même sur le marché international. En utilisant désormais NetFoundry, les utilisateurs ont constaté une amélioration de presque 5 à 10 fois les performances de leurs applications grâce à l'utilisation de NetFoundry. Il existe de très nombreux modèles de NetFoundry. Le travail de n'importe où en est un, mais il existe également des solutions dans lesquelles il a été utilisé pour la migration de données SAP vers le cloud, par exemple, à droite, ou dans le cadre d'une solution de périphérie dans l'IoT. Il existe donc de nombreux modèles, mais il faudra beaucoup de temps pour expliquer pleinement ce qu'il fait. Et ce sont les principales caractéristiques de ce qu'il propose. Il offre une capacité, une sécurité et des performances élevées. Ce sont donc les 3 principales caractéristiques de ce qu'il fait.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (20)

————————————————– ——————————

D'accord. Je veux dire en gros, j'ai demandé, je veux dire, qui sont les principales, je veux dire, les entreprises, je veux dire, qui chercherait les services basés sur NetFoundry?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (21)

————————————————– ——————————

Désolé. Votre question sur le type d'entreprises qui l'utilisent?

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (22)

————————————————– ——————————

Oui. Oui.

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (23)

————————————————– ——————————

Oui. Comme vous pouvez l'imaginer, dans les premiers stades du développement, l'entreprise s'est concentrée sur la vente à des niches, nées dans le cloud, des entreprises qui apprécieront et comprendront beaucoup mieux cette offre. Maintenant, nous nous déplaçons progressivement vers de plus grandes entreprises, donc NetFoundry travaille avec nous, mais il fonctionne également comme d'autres grands SI et opérateurs du monde entier pour vendre aux grandes entreprises.

Il a également des partenariats, par exemple, avec Microsoft. Ainsi, le nouveau produit Microsoft Azure Edge sera intégré à NetFoundry, par exemple, à mesure que les entreprises évolueront. Ils ont la possibilité d'utiliser NetFoundry avec le bord. Nous avons donc étendu le réseau assez largement, allant sur le marché à travers une taille, via des opérateurs, via – directement aux entreprises qui sont plus nées dans les sociétés cloud et en discutant également avec les OEM, tels que Microsoft et d'autres, pour intégrer les produits dans leurs solutions.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (24)

————————————————– ——————————

Comment voyons-nous le – je veux dire, accéder à IZO SDWAN, qui était, je veux dire, un produit durable, mais qui n'obtenait pas le genre de traction, maintenant avec la pandémie et de plus en plus de gens passent au cloud. Alors peut-être donner de la couleur là-dessus?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (25)

————————————————– ——————————

Désolé. Je n'ai pas pu te suivre.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (26)

————————————————– ——————————

Oui. Eh bien, le réseau défini par logiciel IZO SDWAN était (inaudible), ce qui est un très bon, je veux dire pour, je veux dire, un cloud hybride. Donc, très peu de gens étaient – je veux dire, en particulier à cause du passage de la sécurité vers le cloud. Maintenant, en raison de la pandémie, de nombreuses migrations se produisent sur le cloud. Alors, comment voyez-vous la traction de ce produit?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (27)

————————————————– ——————————

Oui. Je veux dire IZO, notre IZO hybride WAN, dont j'ai parlé IZO Internet WAN et la partie de, qui est un élément très essentiel et important d'une transformation de réseau dont j'ai parlé, non? Alors oui, c'est ma réponse. Et c'est pourquoi nous constatons une augmentation du pipeline à mesure que les gens se transforment. Notre IZO hybride, notre IZO Internet WAN sera une partie très fondamentale de la transformation.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (28)

————————————————– ——————————

D'accord! Super. Et maintenant une question pour Pratibha. Pratibha, quand nous parlons des coûts de fonctionnement, certaines, je veux dire, des économies qui sont dues à la ponctualité – je veux dire, à cause du verrouillage et certaines d'entre elles à cause de l'efficacité. Peut donner un peu plus de couleur ou de petits détails granulaires, je veux dire, comment cela peut-il revenir une fois le verrouillage et les normalités revenus? Et quelle est la véritable économie que nous aurons structurellement réalisée?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (29)

————————————————– ——————————

Je vais donc diviser cette réponse en 2 éléments. Pour répondre à votre première partie, grâce au COVID, nous avons, comme je l'ai également mentionné dans mon commentaire, constaté des économies sur les frais de déplacement, l'ajournement des frais de marketing et les frais généraux et administratifs. Ce serait – et nous avons également obtenu des concessions des gouvernements et de nos entités internationales. Tout cela se situerait à peu près entre 50 crores INR et 60 crores INR. Sur le plan structurel, nous avons constaté un changement important dans notre structure de coûts. Et d'une année sur l'autre, cela représenterait près de 100 crores INR, principalement sur les salaires, avec un changement dans la composition des effectifs de l'international à l'Inde. Ce serait la ligne de coûts la plus élevée. Mais nous avons également examiné toutes les autres lignes de coûts, et elles contribueraient au solde de 50 crores INR.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (30)

————————————————– ——————————

(difficulté technique)

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (31)

————————————————– ——————————

Désolé. Je ne peux pas du tout t'entendre. Pourriez-vous juste vous rapprocher du micro?

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (32)

————————————————– ——————————

Oui. Désolé. Sur le service de croissance – bonjour?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (33)

————————————————– ——————————

Oui.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (34)

————————————————– ——————————

Vous avez rapporté, je veux dire, Y-o-Y d'un très bon EBITDA. Je veux dire – alors pouvez-vous donner une direction comment voyons-nous sur le service de croissance? Et puis nous sommes – pour l'IoT, je veux dire, les nouvelles affaires ont considérablement diminué. Alors directionnellement, comment essayons-nous vraiment d'intégrer cela dans notre modèle?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (35)

————————————————– ——————————

Je pense donc que les services de croissance, si vous regardez les derniers trimestres, ont été soutenus, vous voyez une expansion des marges. Et c'est à cause de 2 facteurs. La première est, bien sûr, notre croissance du chiffre d'affaires, qui est la montée en puissance. Et simultanément, une partie des avantages structurels en termes de coûts se répercute également sur les services de croissance. Ces deux facteurs conduisent donc à une croissance de l'EBITDA et à une expansion des marges. À l'avenir, vous devriez continuer à voir la montée en puissance, alors que nous avons eu une certaine hausse des revenus dans le portefeuille de collaboration en raison de COVID, qui, espérons-le, dans les prochains trimestres, sera compensée par une croissance qui reviendra dans le portefeuille des médias. .

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (36)

————————————————– ——————————

D'accord. Donc je veux dire, la dynamique de croissance se poursuivra dans l'ensemble?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (37)

————————————————– ——————————

Absolument.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (38)

————————————————– ——————————

Et pouvons-nous nous attendre, je veux dire, à une marge d'EBITDA d'environ 15 ans et plus dans le service de croissance?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (39)

————————————————– ——————————

Nous ne donnons pas d'orientation formelle. Je ne pourrai donc pas répondre à cette question. Sur le plan directionnel, je vous ai mentionné que nous sommes sur la bonne trajectoire.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (40)

————————————————– ——————————

D'accord. Et nouveau côté innovation?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (41)

————————————————– ——————————

L'innovation, comme nous l'avons mentionné, a été quelque peu impactée à cause du COVID. Nous constatons une utilisation moindre de MOVE. Mais étant donné l'entonnoir dont nous disposons, nous sommes extrêmement positifs sur ce portefeuille. Et dans les prochains trimestres, nous pourrons ajouter plus de couleur à votre question.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (42)

————————————————– ——————————

(inaudible) ça va continuer, correct?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (43)

————————————————– ——————————

Désolé. Je n'ai pas pu t'entendre.

————————————————– ——————————

Bharat Sheth, Quest Investment Advisors Pvt Ltd. – Responsable des actions (44)

————————————————– ——————————

Moins de perte. Désolé, nous allons continuer à réduire les pertes, je veux dire, continuer?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (45)

————————————————– ——————————

C'est vrai. Si vous avez vu les deux derniers trimestres, nos pertes diminuent.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (46)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée de Viraj Mahadevia.

————————————————– ——————————

Viraj Thushar Mahadevia, Actis LLP – Administrateur (47)

————————————————– ——————————

Félicitations à Lakshmi et à l'équipe de direction pour des résultats spectaculaires. Nous semblons enfin capitaliser sur la valeur de cette plateforme pour certains de nos actionnaires plus âgés qui existent déjà. Une grande partie de l'amélioration du commentaire du dernier gentleman provient de réductions des coûts d'environ 260 crores INR au quatrième trimestre et au premier trimestre. Il semble que Pratibha, entre 50 crores INR et 60 crores INR, provienne de réductions ponctuelles de COVID et de concessions gouvernementales. Vous avez mentionné que 100 crores INR provenaient de la relocalisation d'employés de juridictions plus coûteuses, vraisemblablement en Inde. Qu'en est-il du solde de 100 crores INR?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (48)

————————————————– ——————————

Je ne veux pas aller ligne par ligne, mais j'ai mentionné que dans toutes nos lignes de coûts, nous avons été à la pointe de l'efficacité, et cette productivité passe par ces lignes de coûts. Mais je ne veux évidemment pas entrer dans les détails de chacune de ces lignes. Comme je l'ai mentionné, structurellement, il y a eu un changement dans nos coûts.

————————————————– ——————————

Viraj Thushar Mahadevia, Actis LLP – Administrateur (49)

————————————————– ——————————

D'accord. Compris. Pouvons-nous donc supposer que le fait de retirer les 50 crores INR à 60 crores INR une fois de COVID plus les concessions, pouvons-nous supposer qu'une sorte de nouvelle structure de coûts normale est d'environ 200 crores INR inférieure à ce que nous avons vu au quatrième trimestre?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (50)

————————————————– ——————————

Non. Comme je l'ai mentionné, structurellement, les 100 crores INR sont ce qui va rester. Et c'est cela le changement structuré de nos coûts.

————————————————– ——————————

Viraj Thushar Mahadevia, Actis LLP – Administrateur (51)

————————————————– ——————————

D'accord. Sûr. Deuxièmement, contrairement aux attentes concernant les commentaires sur COVID et le travail à domicile, la croissance des revenus a été un peu atténuée, non? Une grande partie du changement sur la rentabilité est vraiment venue du côté des coûts. S'agit-il simplement d'un problème de timing lors de l'enregistrement des revenus du travail à domicile pour les entreprises? Il semble que vous ayez un bon pipeline de revenus. Et Lakshmi a indiqué qu'il était difficile de prédire comment cela se traduirait par des réservations de revenus. Mais au cours des 12 à 24 prochains mois, pouvez-vous vous attendre à une augmentation significative des revenus et de la croissance des revenus par rapport à la faible croissance à un chiffre que nous avons vue dans le passé?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (52)

————————————————– ——————————

Alors laissez-moi essayer de répondre à cette question. Vous voyez, quand nous – quand – pour le travail à domicile, nous ne participons en fait pas à la consommation de données à large bande, n'est-ce pas? Vous n'êtes donc pas dans cette pièce. Nous ne nous connectons pas à – nous ne donnons pas de connexions de données à large bande à la maison. Nous ne sommes donc pas dans cette pièce. Ainsi, notre – le résultat du travail à domicile augmente grâce à ces derniers – les fournisseurs de services cloud comme la collaboration Cisco, les collaborations Microsoft Teams ou Zoom et ainsi de suite.

En raison de l'utilisation accrue de ces outils de collaboration, qui sont sur le cloud, ces fournisseurs de cloud vont avoir besoin, et il y a une augmentation du trafic, et maintenant les entreprises doivent renforcer leur – augmenter leur capacité vers le cloud ou ces fournisseurs de cloud eux-mêmes pour leurs interconnexions doivent augmenter leur capacité, non? C'est ainsi que Tata Comm participe à la croissance. Donc, nous ne participons pas, par exemple, à nous parler de chez nous, nous ne participons pas directement à ces – aux revenus.

————————————————– ——————————

Viraj Thushar Mahadevia, Actis LLP – Administrateur (53)

————————————————– ——————————

Je pense que dans mon – monsieur, je comprends que la nôtre n'est pas une présence du dernier kilomètre, n'est-ce pas?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (54)

————————————————– ——————————

Donc, le – et par conséquent, lorsque nous parlons de l'augmentation du travail à domicile, de certaines des nouvelles choses comme SCDX dont nous parlons. Ainsi, lorsque les gens migreront et passeront, disons, à une solution NetFoundry, là encore, nous n'aurons pas de revenus haut débit, mais NetFoundry en tant que plate-forme commencera à générer des revenus au fur et à mesure que les gens l'utilisent, n'est-ce pas? Le nôtre serait donc un ajout à ce que les clients ont déjà. Et par conséquent, nous ne pouvons malheureusement pas corréler directement l'augmentation du travail à domicile à la forme de nos revenus. C'était le point que j'essayais de faire valoir.

————————————————– ——————————

Viraj Thushar Mahadevia, Actis LLP – Administrateur (55)

————————————————– ——————————

Compris. Compris. Et en termes de visibilité des 12 à 24 prochains mois avec ce pipeline accru que vous voyez au premier trimestre, et cetera, moins préoccupé par ce que nous voyons sur une base de trimestre 2 par rapport au troisième trimestre. Mais sur une période directionnelle de 12 à 24 mois, voyez-vous une traction significative de la croissance des revenus, c'est-à-dire des chiffres à un chiffre plus élevés par rapport aux faibles chiffres à un chiffre que nous avons observés dans un passé récent?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (56)

————————————————– ——————————

Encore une fois, je pense que nous ne pouvons pas vous en donner de prévisions, et c'est assez difficile à faire. Donc, tout ce que je peux dire, c'est que notre pipeline a l'air bien, et c'est une question de savoir comment il est converti et ensuite converti en revenus.

————————————————– ——————————

Viraj Thushar Mahadevia, Actis LLP – Administrateur (57)

————————————————– ——————————

Sûr. Génial. Et un certain sens, Lakshmi, sur une sorte de terrain non essentiel et maintenant que la scission est terminée, est que nous travaillons à monétiser clairement un environnement difficile pour monétiser de grandes parcelles de terrain. Mais voyez-vous cela à nouveau au cours des 12 à 24 prochains mois, commencer à être progressivement monétisé pour rembourser la dette?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (58)

————————————————– ——————————

Non. Je dirais que nous examinons toutes les options, mais nous ne voudrions pas y mettre de temps.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (59)

————————————————– ——————————

La question suivante vient du Riddhesh Gandhi.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (60 ans)

————————————————– ——————————

Félicitations pour les chiffres. On dirait que vous avez indiqué une certaine quantité de vents contraires et une certaine quantité de vents arrière en ce qui concerne COVID. Serait-il utile si vous pouviez, dans une certaine mesure, quantifier, par exemple, quelle part est, je veux dire, des vents contraires temporaires et quelle part est des vents arrière temporaires, à la fois en termes de revenus et si possible d'EBITDA? Donnez-nous simplement une indication sur ce à quoi un nombre de normalisation devrait ressembler.

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (61)

————————————————– ——————————

Lakshmi, tu voudrais que je prenne ça?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (62)

————————————————– ——————————

Oui, Pratibha, allez-y.

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (63)

————————————————– ——————————

Oui. Riddhesh, donc approximativement, notre ligne de tête a été impactée par environ 40 crores INR, 45 crores INR en raison de COVID. Ainsi, dans les revenus, l'impact est d'environ 40 crores INR, 45 crores INR. Et dans le coût, j'ai déjà mentionné que nous avions un avantage d'environ 50 crores INR à 60 crores INR.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (64 ans)

————————————————– ——————————

Je l'ai. Et quand je le regarde, idéalement être – afin qu'ils se compensent efficacement en parlant?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (65)

————————————————– ——————————

Absolument.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (66 ans)

————————————————– ——————————

Donc, si je regarde les choses d'un point de vue normalisé, nous nous attendrions à ce que ce soit le cas de base, je veux dire, à partir duquel nous nous développons à partir d'ici en ce qui concerne l'entonnoir potentiellement (technique difficile) dans le pipeline?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (67)

————————————————– ——————————

Idéalement, dans le monde idéal, oui. Mais comme vous le savez, notre portefeuille est un mélange de produits, et la rentabilité dépend de ce mélange, et donc, de la façon dont ce mélange change. Mais oui, nous devrions continuer à voir un EBITDA similaire.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (68 ans)

————————————————– ——————————

Je l'ai. Et l'autre question était de savoir si nous détenons une participation de 26% dans le centre de données, je veux dire, pour lequel nous détenions également une partie de la participation plus tôt. Étant donné qu'il s'agit d'une participation minoritaire, et que nous avons vu quelques transactions récentes se dérouler à des prix extrêmement élevés, serait-ce quelque chose que nous envisagerions de monétiser si l'occasion se présentait?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (69)

————————————————– ——————————

Je veux dire que nous examinons toutes sortes d'options, alors que nous sommes trop prématurés pour examiner quoi que ce soit à ce stade.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (70)

————————————————– ——————————

Je l'ai. Mais je veux dire, même si c'est (difficulté technique).

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (71)

————————————————– ——————————

Désolé. Je ne peux pas t'entendre, Riddhesh.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (72 ans)

————————————————– ——————————

En fait, (difficulté technique).

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (73)

————————————————– ——————————

Vipul, je n'ai pas entendu.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (74)

————————————————– ——————————

Oui, Riddhesh …

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (75 ans)

————————————————– ——————————

(difficulté technique)

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (76)

————————————————– ——————————

Riddhesh, ta voix ne vient pas.

————————————————– ——————————

Riddhesh Gandhi, (77)

————————————————– ——————————

Désolé, excuses. La question était de savoir si c'est une importance stratégique pour nous où nous devons détenir la participation de 26%? Ou tout cela n'est-il pas stratégiquement important?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (78)

————————————————– ——————————

Je dirais qu'à ce stade, nous y sommes investis, et c'est un partenariat important pour nous.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (79)

————————————————– ——————————

Dans l'intérêt du temps, nous allons maintenant répondre à la dernière question. La dernière question vient de (Vimal Gohel).

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (80)

————————————————– ——————————

J'espère que je suis audible.

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (81)

————————————————– ——————————

Oui.

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (82)

————————————————– ——————————

Oui, vous l'êtes.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (83)

————————————————– ——————————

Oui. Alors je – je suis désolé, j'ai rejoint l'appel un peu tard. Il fallait juste revenir sur la question des coûts. Je pense que vous avez expliqué quelle a été la structure de vos économies de coûts au cours de ce trimestre et quelle part est viable? Et quelle part va probablement s'inverser à l'avenir? C'était ma première question. La deuxième question est, quel serait le type de CapEx que vous cherchiez à faire pour l'année entière?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (84)

————————————————– ——————————

Nos prévisions en matière de CapEx restent les mêmes. Nous ne l'avons pas changé. Cela dit, nous sommes très prudents avec nos dépenses, principalement, comme je l'ai mentionné dans mon commentaire, elles sont axées sur les contrats basés sur la réussite des clients que nous gagnons et pour la croissance future.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (85)

————————————————– ——————————

Et puis sur la première question, s'il vous plaît?

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (86)

————————————————– ——————————

Désolé. Je n'ai pas pu t'entendre.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (87)

————————————————– ——————————

Oui? Madame, sur ma première question, s'il vous plaît, si vous pouvez m'aider à comprendre la structure de vos économies de coûts ce trimestre, oui, réduction des coûts de personnel, réduction des autres OpEx. Si vous pouviez simplement m'aider, quelle part est durable et quelle part va s'inverser?

————————————————– ——————————

Pratibha K. Advani, Tata Communications Limited – Directeur financier (88)

————————————————– ——————————

J'ai donc mentionné que le changement structurel de notre coût, c'est environ 100 crores INR. Et l'avantage COVID est de l'ordre de 50 crores INR à 60 crores INR.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (89)

————————————————– ——————————

Merci à tous d'avoir participé à l'appel. Je vais maintenant céder la parole à Lakshmi pour ses derniers commentaires.

————————————————– ——————————

Amur Swaminathan Lakshminarayanan, Tata Communications Limited – MD, PDG et directeur (90)

————————————————– ——————————

Merci à tous d'avoir participé à l'appel. Je répète simplement que nous avons eu un très bon trimestre pour commencer l'année grâce aux importants changements structurels que nous avons initiés du côté des coûts et que notre pipeline en entonnoir semble bon. Et j'espère qu'avec notre engagement avec nos clients, nous serons en mesure de les convertir et de montrer le chemin vers notre stratégie de manière plus forte. Je vous remercie.

————————————————– ——————————

Vipul Garg, Tata Communications Limited – Responsable IR (91)

————————————————– ——————————

Merci, Lakshmi. Merci à tous d'avoir participé à l'appel. Vous pouvez maintenant vous déconnecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *