Téléphone et Data Systems Inc T1 et États-Unis Cellular Corp Appel de résultats T1 2020

CHICAGO 18 mai 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Telephone and Data Systems Inc Vendredi 1er mai 2020 à 14 h 00 GMT

* Douglas W. Chambers

* Peter L. Sereda

Telephone and Data Systems, Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier

* Vicki L. Villacrez

Citigroup Inc, Division de la recherche – Analyste des télécommunications MD et États-Unis

Raymond James & Associates, Inc., Division de la recherche – Chef de la recherche sur l'équité des services de télécommunications

B. Riley FBR, Inc., Division de la recherche – Associé

* Jane W. McCahon

Telephone and Data Systems, Inc. – Vice-président principal des relations avec les entreprises et secrétaire général

* Kenneth R. Meyers

Bonjour. Je m'appelle Suzanne et je serai votre opérateur de conférence aujourd'hui. En ce moment, je souhaite la bienvenue à tous à la conférence téléphonique TDS U.S. Cellular First Quarter 2020. (Instructions de l'opérateur) Merci. Madame Jane McCahon, vous pouvez commencer votre conférence.

Jane W. McCahon, Telephone and Data Systems, Inc. – Vice-présidente principale des relations avec les entreprises et secrétaire générale (2)

Merci, Suzanne, et bonjour, et merci à tous de vous joindre à nous. Nous souhaitons vous adresser nos meilleurs vœux de bien-être à vous et à vos familles. Nous avons travaillé dur pour préparer nos documents et remarques aujourd'hui afin de partager avec vous la force de nos entreprises et de vous donner un aperçu de ce que nous pensons être les opportunités et les défis les plus importants auxquels nous serons confrontés au cours des prochains mois. Veuillez continuer à nous faire part de vos commentaires sur ce que nous pouvons faire pour fournir des informations opportunes et importantes. Revenons maintenant au script normal. Je tiens à vous informer tous de la présentation que nous avons préparée pour accompagner nos commentaires ce matin, que vous pouvez trouver dans les sections Relations avec les investisseurs des sites Web TDS et US Cellular. Avec moi aujourd'hui de tous les coins du monde et offrant les commentaires préparés de TDS, Pete Sereda, vice-président exécutif et directeur financier; de U.S. Cellular, Ken Meyers, président et chef de la direction; Doug Chambers, vice-président principal et chef des finances; et de TDS Telecom, Vicki Villacrez, vice-présidente principale des finances et chef des finances.

Cet appel est diffusé simultanément sur le Web sur les sites Web TDS et U.S.Cellular Investor Relations. Veuillez consulter ces sites Web pour les diapositives auxquelles il est fait référence lors de cet appel, y compris nos rapprochements non conformes aux PCGR. Nous fournissons des indications à la fois sur le résultat d'exploitation ajusté avant amortissements ou OIBDA, et sur le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts, amortissement et EBITDA, afin de mettre en évidence les contributions des partenariats sans fil de U.S. Cellular.

Comme indiqué sur la diapositive 2, les informations présentées dans la présentation et discutées lors de cet appel contiennent des déclarations sur les événements futurs et les résultats financiers attendus qui sont prospectifs et soumis à des risques et incertitudes. Veuillez consulter les paragraphes Safe Harbor dans nos communiqués de presse et les versions étendues incluses dans nos dépôts auprès de la SEC. Nous avons mis à jour nos déclarations de sphère de sécurité pour inclure les risques spécifiques liés à COVID-19 et ses impacts sur nos activités et nous l'avons fourni ici spécifiquement sur la diapositive 3.

TDS et U.S. Cellular ont déposé hier leurs formulaires SEC 8-K, y compris les communiqués de presse et les formulaires 10-Q. En ce qui concerne notre calendrier IR à venir sur la diapositive 4, nous assisterons virtuellement à la conférence JP Morgan Global Technology, Media and Communications le 12 mai. Et notre politique de porte ouverte est maintenant plus une politique de téléphone ouvert ou de vidéo ouverte, alors veuillez contacter contactez-nous si vous souhaitez organiser une réunion. Et maintenant, je voudrais passer l'appel à Pete Sereda. Pete?

————————————————– ——————————

Peter L. Sereda, Telephone and Data Systems, Inc. – Vice-président exécutif et directeur financier (3)

————————————————– ——————————

Merci, Jane, et bonjour à tous. Notre mission chez TDS depuis notre fondation il y a 50 ans a toujours été de fournir des services de communication exceptionnels à nos clients et de répondre aux besoins de nos actionnaires, de nos employés et de nos communautés. Et je pense que plus que jamais, nous reconnaissons tous l'importance et la responsabilité de fournir des services de communication et de données essentiels dont dépendent nos clients et nos communautés.

Je vais commencer sur la diapositive 5. Premièrement, afin de servir nos clients, nous avons continué d'investir dans nos réseaux pour nous assurer que nous pouvons répondre à leurs demandes croissantes de données et d'utilisation. Et maintenant, avec le travail à domicile et l'apprentissage à distance, ces investissements s'avèrent essentiels. Pour garder nos clients connectés à ces services essentiels, U.S. Cellular et TDS Telecom ont signé l'engagement de la FCC de ne pas désactiver le service ou de facturer des frais de retard en raison de l'incapacité d'un client à payer sa facture en raison de circonstances liées à COVID-19. Nous sommes également reconnaissants à nos employés pour leur dévouement au service de nos clients, et nous avons récemment mis en place un certain nombre de programmes tels que le travail à domicile, l'éloignement social et le nettoyage supplémentaire pour les protéger ainsi que leurs familles. Et pour que nos actionnaires et nos détenteurs de dettes soutiennent nos objectifs de durabilité à long terme, nous nous sommes toujours efforcés d'être financièrement conservateurs.

Passons à la diapositive 6. Le maintien de la flexibilité financière grâce à un bilan solide est l'un des piliers de notre stratégie d'entreprise. Et au fil des ans, nous nous sommes efforcés de maintenir des niveaux d'endettement relativement bas, des échéances de dette à long terme, des facilités de crédit renouvelables suffisantes et des soldes de trésorerie importants, tout en veillant à disposer des ressources financières dont nous avons besoin pour financer nos activités. Comme vous pouvez le voir sur la diapositive, au 31 mars, TDS disposait de près de 1,5 milliard de dollars de sources de financement disponibles, y compris de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, des facilités de crédit disponibles, un prêt à terme essentiellement non utilisé et une facilité de titrisation EIP non utilisée. Nous avons également un certain nombre d'autres sources potentielles, notamment nos propres tours et partenariats sans fil. Comme vous pouvez le voir, la majeure partie de notre dette est très ancienne.

Passons à la diapositive 7. Je voulais également souligner certaines initiatives récentes en matière de liquidité et les avantages fiscaux prévus. Nous avions achevé toutes nos initiatives de financement pour 2020 avant le début de l'épidémie de COVID-19. Nous ne sommes donc pas en mesure de conclure de financement actuellement. Nos banques nous ont indiqué que les marchés de la dette se sont suffisamment ouverts pour que nous puissions lever de nouveaux fonds si le besoin s'en faisait sentir, bien que nous n'en voyions pas actuellement un tel besoin. Depuis que les répercussions de l'épidémie de COVID-19 ont commencé à se faire sentir dans l'ensemble de l'économie de nos entreprises, nous avons surveillé de plus près l'activité et les soldes de trésorerie et un certain nombre d'autres paramètres. Nous n'avons détecté aucune dégradation significative de nos flux de trésorerie qui tirent généralement sur nos facilités de crédit existantes, mais nous avons déterminé que cela n'était pas nécessaire pour le moment car nous disposions de liquidités suffisantes pour gérer nos activités.

Nos tendances commerciales n'indiquent pas actuellement que nous risquons de violer les clauses restrictives des banques. La force potentielle de nos banques de crédit est très forte. Cependant, comme prévu précédemment, TDS a récemment tiré 50 millions de dollars sur son prêt à terme à tirage différé de 200 millions de dollars pour financer les dépenses en capital de TDS Telecom et d'US Cellular pour la première fois et, comme prévu précédemment, environ 125 millions de dollars sur sa facilité de titrisation EIP afin de payer pour l'achat de spectre dans la vente aux enchères 103. Et parce que les cours des actions étaient à des niveaux très déprimés au cours du trimestre, ils ont acheté des actions dans les deux sociétés de manière mesurée, équilibrant l'opportunité du marché d'acheter des actions à des prix extrêmement favorables avec l'exigence que nous préservions liquidité au cas où la situation économique générale actuelle empirerait que ce que nous prévoyons actuellement.

Enfin, en raison de la législation fiscale fédérale de CARES, nous avons eu un taux d'imposition effectif faible au cours du trimestre et nous prévoyons une réduction de la charge d'impôt sur le revenu pour le reste de 2020 en raison d'un remboursement d'impôt prévu en 2021. Je vais maintenant sur l'appel à Ken Meyers. Ken?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – Président, PDG et administrateur (4)

————————————————– ——————————

Merci, Pete. Bonjour. Et permettez-moi de vous transmettre mes meilleurs vœux. J'espère que vous et les vôtres êtes en bonne santé et que vous affrontez bien tous les changements et les défis des deux derniers mois. Je travaille dans ce domaine depuis longtemps et j'ai aidé à gérer plusieurs perturbations, qu'il s'agisse de catastrophes naturelles, d'actes de terrorisme, de crises financières et même de récessions. Mais jamais jamais, je n'ai connu un niveau de perturbation et d'incertitude que nous traversons aujourd'hui. Et je n'ai jamais été aussi fier d'une organisation et de toutes les personnes qui y sont connectées. À tous nos associés ici à U.S. Cellular, je suis honoré de faire partie de votre équipe, et je vous remercie de vos efforts continus pour nous soutenir mutuellement, nos clients et nos communautés.

Passons à la diapositive 9. Permettez-moi de commencer par un bref instantané. Bien qu'il y ait encore de nombreuses incertitudes et défis devant nous, U.S. Cellular est fort. Nous fournissons un service essentiel à nos clients, qui, selon nous, continuera d'être très demandé. Notre culture est forte. Nous avons toujours mis l'accent sur le retour de nos clients avec un excellent réseau et un service client exceptionnel. Et notre assise financière et notre flexibilité sont solides, comme Pete vient de l'examiner. Je ne vais pas passer beaucoup de temps aujourd'hui à examiner les résultats du premier trimestre, bien qu'ils aient été solides à presque tous égards. Doug entrera dans les détails dans quelques instants. Ces résultats ne servent qu'à préparer le terrain alors que nous regardons maintenant au cours des prochains trimestres. Nous fournissons toutes les mesures typiques, mais nous concentrerons nos commentaires sur les tendances actuelles. Je vais également faire le point sur nos priorités stratégiques pour l'année. Alors d'abord, permettez-moi de parler de la façon dont nous fonctionnons aujourd'hui. Après une transition massive survenue fin mars, je qualifierais avril de période d'évolution vers une stabilité, une différence mais une stabilité. Répondre de manière responsable aux commandes domiciliaires de l'État actuellement en place tout au long de notre empreinte et protéger nos associés tout en continuant de prendre soin des besoins et de la sécurité de nos clients. Nous avons déplacé un travail qui peut être effectué à distance vers un travail depuis un environnement domestique. Et nos magasins de vente au détail et nos centres d'appels qui restent ouverts, nous avons mis en place un certain nombre de mesures de sécurité pour assurer la sécurité de notre ligne de front et de nos clients.

Par exemple, environ 80% du travail de service à la clientèle est désormais effectué dans un modèle de travail à domicile, garantissant ainsi aux associés dans les centres d'appels réels beaucoup de place pour la distanciation sociale. Dans le même temps, nous avons également mis en œuvre des processus de nettoyage améliorés. Afin de soutenir nos clients, nous avons stratégiquement maintenu des magasins ouverts sur chaque marché. À l'heure actuelle, environ 70% de nos magasins appartenant à l'entreprise sont ouverts, bien qu'avec des heures d'ouverture réduites et moins de jours. Les magasins sont en train d'être modifiés physiquement et les associés reçoivent un équipement de protection individuelle pour les protéger ainsi que nos clients. Nous avons limité le nombre de personnes dans le magasin à tout moment et même mis en place des services de bordure de rue. Une initiative novatrice que nous avons entreprise consiste à faire participer des associés de magasins fermés au service à la clientèle, tandis que d'autres aident l'équipe de télévente. De plus, nous avons contacté nos clients de manière proactive juste pour nous enregistrer et voir comment ils vont. Fait intéressant, ces appels ont été très appréciés par nos clients.

En termes de tendances récentes, le trafic en magasin tourne à environ 50% de ce que j'appellerais des niveaux pré-COVID. Pour soutenir davantage les clients touchés par COVID-19, nous avons signé l'engagement Keep America Connected de la FCC, en vertu duquel nous ne déconnecterons pas les clients et ne facturerons pas de frais de retard pour ceux qui ne sont pas en mesure de payer leurs factures en raison de circonstances liées à la crise.

Dans le cadre de cet engagement, nous nous attendons à engager un niveau de créances irrécouvrables plus élevé que la normale. Et par conséquent, a enregistré une charge différentielle d'environ 9 millions de dollars au cours du trimestre. Les créances douteuses sont l'un de nos principaux points de vigilance pour les prochains trimestres. Pour garantir aux clients l'accès aux services de données dont ils ont besoin pendant la crise, nous avons également supprimé les plafonds d'utilisation et supprimé les frais de dépassement pour eux.

La chaîne d'approvisionnement, au moins pour les combinés, fonctionne bien. Nous avons réparti notre inventaire sur plusieurs entrepôts pour minimiser les risques. Les routeurs et les hotspots sont limités aujourd'hui. La demande est montée en flèche au moment où les fournisseurs commençaient à passer des appareils 4G aux appareils 5G. L'offre commence à bouger maintenant, mais je m'attends à ce qu'elle soit serrée au moins au cours du prochain trimestre. Je vais parler du réseau. Je sais que nous, c'est-à-dire l'ensemble de l'industrie, retenons notre souffle collectif alors que cette pandémie se déroule. Nos réseaux seront-ils en mesure de gérer les changements sismiques de l'endroit et de la façon dont le travail de toutes sortes a été formé ainsi que l'augmentation prévue de l'utilisation. Je suppose que parfois vous faites une pause parce que nous concevons nos réseaux pour les périodes de pointe. Ce que nous avons vu est une extension de ces périodes d'utilisation élevée tout au long de la journée et seulement une légère augmentation de la demande de pointe globale. C'est notre meilleur scénario. Un autre résultat heureux a été le trafic réparti des sites hautement utilisés dans les zones plus urbaines vers les sites plus résidentiels, améliorant en fait les performances du réseau. Ainsi, alors que l'utilisation des données est en hausse par rapport aux niveaux d'avant la crise d'environ 15%, je suppose que près de 60% d'une année à l'autre, notre réseau a été en mesure de gérer la demande supplémentaire.

Donc, en résumé, beaucoup de choses ont changé au cours des deux derniers mois, et je suis heureux d'annoncer que U.S. Cellular s'est jusqu'à présent bien adapté à ce changement.

Passons à la diapositive 10. Même à la lumière de toutes ces perturbations, nous devons encore gérer nos activités conformément à nos priorités stratégiques que nous avons définies avec vous il y a quelques mois. Il ne fait aucun doute que la croissance de la clientèle sera un défi étant donné la baisse globale de l'activité de vente au détail à travers le pays. Quelques points positifs pour nous incluent nos marchés d'expansion dans l'Iowa et le nord du Wisconsin et le lancement du nouvel iPhone ainsi que la reprise des ventes d'appareils connectés en mars. Je parle ici d'un appareil connecté, je parle de hotspots et d'équipements d'accès sans fil fixe. Nous restons intensément concentrés sur la réduction du taux de désabonnement, qui sera clairement faible pendant que nous serons en lock-out. Cependant, nous élaborons des plans pour faire face au risque de désabonnement associé aux clients aux termes de l'engagement de la FCC.

Du côté des dépenses, nous continuons de faire avancer notre programme interne de réduction des dépenses. Les créances irrécouvrables seront un point de vigilance à l'avenir, et nous devrons ajuster les dépenses dans d'autres domaines pour compenser les nouveaux coûts tels que les coûts de nettoyage supplémentaire, l'équipement de protection individuelle et l'utilisation accrue des clients. À ce jour, nous ne voyons aucune perturbation majeure de nos investissements dans le réseau. Nous constatons que certains projets de réseaux localisés sont retardés en raison de la fermeture des bureaux de certains organismes de réglementation. Nous, ainsi que d'autres transporteurs de notre association professionnelle de l'industrie, essayons de résoudre ce problème. Comme vous le savez, l'option de spectre CBRS a été légèrement retardée, et il est possible que la vente aux enchères en bande C se glisse l'année prochaine. Cependant, nous sommes satisfaits de notre inventaire du spectre des ondes millimétriques pour compléter notre déploiement du spectre 5G et 600 mégahertz. Doug va parler de l'orientation 2020 dans un instant.

Je voudrais dire quelques mots sur l'impact attendu de COVID-19 sur toute l'année. Aux fins de l'élaboration de nos prévisions, nous supposons que nos marchés sortiront du lock-out vers la fin du deuxième trimestre, avec un certain assouplissement des distanciations sociales au troisième trimestre et un retour à un état plus normal d'ici la fin du troisième trimestre. En termes d'impacts sur les revenus les plus importants de COVID-19, nous aurons un certain impact sur les revenus de services en supprimant les frais de dépassement et nous prévoyons également une baisse des ventes d'équipements, y compris des ventes d'accessoires en raison de la baisse du trafic dans les magasins.

Du côté des dépenses, les créances irrécouvrables constituent la plus importante augmentation des dépenses actuellement prévue et pourraient encore augmenter à mesure que de nouveaux clients souscriront à l'engagement de la FCC. Tous nos associés travaillent et sont payés, je m'attends donc à peu de changement dans les coûts de main-d'œuvre. Sur ce, permettez-moi de passer l'appel à Doug. Doug?

————————————————– ——————————

Douglas W. Chambers, United States Cellular Corporation – Senior VP, CFO & Treasurer (5)

————————————————– ——————————

Merci, Ken, et bonjour à tous. Permettez-moi d'aborder brièvement les résultats des connexions postpayées au cours du premier trimestre, présentés à la diapositive 11. Les ajouts bruts de téléphones postpayés ont diminué en raison de 2 facteurs. Au début du trimestre, nous avons ralenti nos activités promotionnelles pour nous concentrer sur les initiatives de marque. Et comme nous sommes revenus à une posture plus compétitive, le trafic dans les magasins a chuté en raison des impacts de COVID-19. Cela a été partiellement compensé par une augmentation de la demande d'appareils connectés. Le nombre total de connexions de smartphones a augmenté de 4 000 au cours du trimestre et de 63 000 au cours des 12 derniers mois. Cela aide à générer plus de revenus de service étant donné que l'ARPU pour un smartphone coûte environ 21 $ de plus que l'ARPU pour un téléphone multifonction.

Comme mentionné, nous avons constaté une augmentation de 7 000 ajouts bruts d'appareils connectés d'une année à l'autre. Cela s'explique par les ajouts bruts de produits Internet tels que les hotspots et les routeurs en mars en raison d'une augmentation de la demande des consommateurs ainsi que de nos clients commerciaux et gouvernementaux. Les deux groupes de clients recherchaient des produits sans fil pour répondre à leurs besoins de connectivité à distance résultant des commandes de séjour à domicile de divers États en réponse à COVID-19. En avril, nous avons constaté une baisse d'environ 50% du trafic en magasin, ce qui a eu une incidence négative sur les ajouts bruts, les ventes d'équipement et la marge d'accessoires. Bien que l'activité des appareils connectés reste plus forte que l'année précédente, nous nous attendons à ce que les ajouts bruts se situent en dessous des niveaux de l'année précédente pendant la durée de la crise COVID-19 et peut-être au-delà.

Ensuite, je veux commenter le taux de désabonnement des services postpayés indiqué à la diapositive 12. Le taux de désabonnement des combinés postpayés, représenté par les barres bleues, était de 0,95% pour le premier trimestre de 2020. Nous avons observé un taux de désabonnement des combinés plus élevé en janvier et février par rapport à l'année précédente. , principalement en raison d'une concurrence agressive à l'échelle de l'industrie. Cependant, nous avons observé une diminution des défections en mars, les comportements d'achat des clients ayant été modifiés en raison de la crise globale du COVID-19 et des commandes de séjour à domicile associées.

Le taux de désabonnement total postpayé, combinant les combinés et les appareils connectés, était de 1,21% pour le premier trimestre de 2020, également moins qu'il y a un an. Actuellement, comme vous vous en doutez, le taux de désabonnement des combinés et des appareils connectés fonctionne à des niveaux très bas. Le mois d'avril semble suivre cette tendance, les taux de désabonnement volontaire et involontaire étant inférieurs aux niveaux d'avant la crise de COVID-19. Gardez à l'esprit que le taux de désabonnement involontaire est déprimé car les clients qui se sont inscrits à l'engagement de la FCC ne sont pas déconnectés pour non-paiement.

Passons maintenant aux résultats financiers de la diapositive 13. Le total des revenus d'exploitation pour le premier trimestre était de 963 millions de dollars, une baisse de 3 millions de dollars sur douze mois, tandis que les revenus de services ont augmenté de 21 millions de dollars. Les revenus des services de détail ont augmenté de 12 millions de dollars pour s'établir à 671 millions de dollars. Cette augmentation est due en grande partie à la hausse du revenu moyen par utilisateur, que je couvrirai sur la diapositive suivante. Dans le cadre de la prise en charge de nos clients pendant la crise du COVID-19, à partir de mars, nous avons choisi de renoncer aux frais de dépassement, et nous avons également renoncé aux frais de retard et autres frais conjointement avec l'engagement de FCC. Les revenus de l'itinérance entrante étaient de 37 millions de dollars. Il s'agit d'une augmentation de 10% ou de 3 millions de dollars sur douze mois, stimulée par une augmentation du volume de données, partiellement compensée par des taux plus bas. Depuis fin mars, nous avons constaté une baisse du trafic de données tant du point de vue entrant que sortant. Cette tendance s'est poursuivie jusqu'en avril. La mesure dans laquelle le trafic en itinérance sera affecté à l'avenir dépendra de la durée et de l'omniprésence des commandes de séjour à domicile ainsi que du comportement des clients en réponse à l'épidémie. Les autres revenus de services se sont élevés à 54 millions de dollars, soit une augmentation de 6 millions de dollars sur douze mois, y compris une augmentation des revenus de location de tours.

Enfin, les revenus de vente d'équipements ont diminué de 24 millions de dollars, soit environ 10% d'une année sur l'autre, en raison des variations du prix de vente moyen et de la combinaison d'appareils vendus. À l'avenir, pour le reste de l'année, les revenus tirés de l'équipement devraient évoluer en fonction des ajouts et des mises à niveau bruts.

Maintenant, quelques commentaires supplémentaires sur les revenus postpayés présentés sur la diapositive 14. Le revenu moyen par utilisateur ou connexion était de 47,23 $ pour le premier trimestre, en hausse de 1,79 $ ou environ 4% d'une année à l'autre. Par compte, les revenus moyens ont augmenté de 4,08 $ ou 3% d'une année à l'autre. L'augmentation est due à plusieurs facteurs, notamment une combinaison plus élevée de smartphones par rapport aux appareils connectés, une augmentation des revenus de récupération réglementaire et une augmentation des revenus de protection des appareils.

Passons maintenant à nos mesures de rentabilité à la diapositive 15. Premièrement, je veux commenter le bénéfice d'exploitation ajusté avant amortissements et désactualisations et gains et pertes. Pour simplifier les choses, j'appellerai cette mesure le bénéfice d'exploitation ajusté. Comme le montre le bas de la diapositive, le bénéfice d'exploitation ajusté s'est établi à 231 millions de dollars, stable sur douze mois. Comme je l'ai mentionné plus tôt, le total des revenus d'exploitation s'est élevé à 963 millions de dollars, une diminution de 3 millions de dollars sur douze mois. Les charges de trésorerie totales se sont élevées à 732 millions de dollars, en baisse de 3 millions de dollars en glissement annuel.

Les charges d'exploitation totales du système ont augmenté d'une année à l'autre. En excluant les frais d'itinérance, les frais d'exploitation du système ont augmenté de 6%, principalement en raison de l'augmentation des frais de location et de maintenance du site cellulaire, tandis que l'utilisation totale des données sur notre réseau a augmenté de 59%.

Les frais d'itinérance ont diminué de 13% en glissement annuel en raison de la baisse des tarifs, partiellement compensée par une augmentation de 55% de l'utilisation de données hors réseau. Comme je l'ai dit plus tôt, l'itinérance sortante a été et devrait être plus faible car l'activité d'itinérance a diminué par rapport aux commandes de maintien à domicile. Le coût des équipements vendus a diminué de 7% d'une année sur l'autre. Nous prévoyons également que le coût des équipements vendus évoluera conformément aux ajouts bruts et aux niveaux de mise à niveau.

Les frais de vente, généraux et administratifs ont augmenté de 3% d'une année sur l'autre en raison d'une augmentation des frais de créances irrécouvrables de 9 millions de dollars, principalement en raison de la participation d'US Cellular à l'engagement de la FCC de ne pas mettre fin au service en raison de l'incapacité des clients à payer. En raison de notre participation à la mise en gage, nous nous attendons à avoir d'autres effets négatifs sur nos résultats financiers, notamment les frais de créances irrécouvrables.

Passons à la diapositive 16. Le BAIIA ajusté est présenté ci-dessous, qui commence par le bénéfice d'exploitation ajusté et intègre le bénéfice de nos placements selon la méthode de la mise en équivalence, ainsi que les intérêts et les dividendes. Le BAIIA ajusté pour le premier trimestre s'est établi à 281 millions de dollars, stable sur douze mois. Le bénéfice des entités non consolidées a augmenté de 1 million de dollars ou 3%, tandis que les revenus d'intérêts ont diminué de 2 millions de dollars en raison d'une diminution du montant moyen investi pour le trimestre ainsi que de la baisse des taux d'intérêt. Le bénéfice d'exploitation ajusté et le BAIIA ajusté ne comprennent pas les charges d'amortissement et de désactualisation. Dans le cadre de la modernisation du réseau et des initiatives 5G, nous mettons à niveau plusieurs des éléments d'équipement du réseau. Il en résulte la constatation d'une dépréciation accélérée sur certains actifs à remplacer. Par conséquent, les charges d'amortissement et de désactualisation ont augmenté de 5% par rapport à l'an dernier.

Notre dernière diapositive, la diapositive 17, fournit nos directives mises à jour pour l'année. Comme nous l'avons souligné tout au long de l'appel, il existe une grande incertitude quant aux résultats commerciaux potentiels pour l'année. Étant donné le moment de l'épidémie de COVID-19 et la manifestation de ses impacts n'ayant commencé à prendre effet qu'à la mi-mars ou à la fin mars, nous avons essentiellement moins d'un mois de données à considérer lorsque nous pensons aux résultats probables de l'année. Cependant, pendant cette période, nous avons constaté des effets limités sur les revenus. Du côté des coûts, nous avons constaté un impact plus important, bien que toujours modeste, principalement en raison de l'engagement de FAC et des dépenses incrémentielles associées pour créances irrécouvrables, comme indiqué précédemment. Ces résultats, dans notre examen des autres impacts potentiels sur l'entreprise, y compris ceux liés à l'activité de vente des clients, à l'itinérance et aux autres coûts opérationnels pour prendre soin des associés et des clients, ont éclairé les orientations que nous fournissons aujourd'hui.

Je voudrais prendre un moment pour rappeler à tout le monde que nos conseils portent sur les revenus de services, et non sur les revenus d'exploitation totaux, qui comprennent à la fois les revenus de services et les ventes d'équipements. Les variations des ventes d'équipement ont généralement un impact correspondant sur le coût de l'équipement vendu et, par conséquent, ont moins d'impact sur nos mesures de rentabilité. Par conséquent, nous pensons que les revenus de services sont la mesure de revenus la plus significative à des fins d'orientation.

Pour le total des revenus de services, nous avons maintenu notre fourchette d'environ 3,0 milliards de dollars à 3,1 milliards de dollars. Nous avons réduit notre bénéfice d'exploitation ajusté et notre fourchette du BAIIA ajusté de 50 millions de dollars chacun, à 725 millions de dollars à 850 millions de dollars et 900 millions de dollars à 1,025 milliard de dollars, respectivement.

Pour les dépenses en immobilisations, nous maintenons notre fourchette indicative de 850 millions de dollars à 950 millions de dollars. Comme Ken l'a noté dans ses remarques liminaires, à ce stade, nous continuons à bien progresser sur nos projets clés, tels que les déploiements VoLTE, la modernisation du réseau 4G LTE en 5G et ne prévoyons actuellement aucune perturbation majeure pour aucun d'entre eux.

Je donne maintenant la parole à Vicki Villacrez. Vicki?

————————————————– ——————————

Vicki L. Villacrez, TDS Telecommunications Corporation – Directeur financier et vice-président principal des finances (6)

————————————————– ——————————

D'accord. Merci, Doug, et bonjour à tous. Permettez-moi de commencer par aborder les mesures que TDS Telecom a prises en tant que partenaire essentiel des communautés que nous desservons pendant la pandémie de COVID-19. Notre réponse a été au-delà de l'engagement FCC Keep Americans Connected, que nous avons convenu de prolonger jusqu'au 30 juin. Nous ne résilions pas le service aux clients en raison de leur incapacité à payer leurs factures, et nous renonçons à tout frais de retard en raison de perturbations causées par la pandémie. De plus, TDS a offert le haut débit gratuit pendant 60 jours aux nouveaux clients à faible revenu, aux familles avec enfants ou aux étudiants en âge d'aller à l'université. Et nous faisons des contributions en espèces au sein de nos communautés pour apporter un soulagement direct à ceux qui en ont besoin. Ce que nous avons pu valider depuis le début de la crise, c'est l'importance de l'Internet haut débit. Et combien non seulement nos investissements ont été importants, mais aussi nos efforts de plaidoyer en faveur de l'Amérique rurale. Notre réponse immédiate à la pandémie a été de nous préparer à une transition vers une utilisation accrue d'Internet à domicile, et nous avons constaté une augmentation significative de la demande pour notre produit à large bande. Et en même temps, nous avons également été agréablement surpris par la demande accrue pour nos produits vocaux. Comme vous le savez, nous desservons certaines des régions les plus rurales du pays. De nombreux endroits où la connectivité mobile peut ne pas être suffisante pour le travail ou l'activité scolaire. Les clients se tournent donc vers nous pour les connexions vocales traditionnelles.

Grâce à l'approfondissement de la fibre dans notre réseau, nous avons des réseaux robustes qui sont et restent très stables. Nous avons eu la chance que notre main-d'œuvre soit restée en bonne santé et ait pu répondre à la demande accrue de produits, de services et de soutien. Nous limitons le temps de notre technicien au domicile du client et sommes satisfaits de la capacité de l'équipe à fonctionner efficacement et en toute sécurité dans cet environnement. Et nous utilisons la demande accrue des clients pour des solutions innovantes comme catalyseur pour progresser plus rapidement vers notre vision de l'utilisation du libre-service pour une plus grande interaction avec nos clients. Donc, dans l'ensemble, nous sommes très satisfaits du début de l'année et de notre capacité à réagir rapidement à l'impact de la pandémie. Nous restons déterminés à atteindre nos priorités stratégiques telles que décrites à la fin de l'exercice et incluses dans la diapositive 20.

Permettez-moi maintenant de souligner nos résultats financiers pour le trimestre, comme le montre la diapositive 21. Malgré l'impact de la pandémie, la plupart de nos régions rurales – la plupart de nos résultats indiquent les tendances de l'année. Les revenus consolidés ont augmenté de 4% par rapport à l'année précédente, dont environ la moitié est due à l'acquisition de Continuum Cable, qui a été conclue à la fin de l'année dernière. Il reflète également les augmentations organiques de la bande large et de la vidéo à partir de nos extensions de fibre dans le filaire et la croissance continue des abonnés ARPU et à large bande par câble. Les dépenses en espèces ont augmenté de 7%, y compris l'acquisition et de 5% sans que nous augmentions les dépenses associées à nos nouveaux marchés. Le BAIIA ajusté a diminué de 2% pour s'établir à 82 millions de dollars. Les dépenses en immobilisations ont augmenté de 27% pour s'établir à 54 millions de dollars, alors que nous continuons d'investir dans notre déploiement de fibre. Ce trimestre, nous avons lancé 2 nouveaux marchés de fibre hors territoire, 1 dans notre cluster Southern Wisconsin et notre premier marché dans notre cluster Central Wisconsin.

Je couvrirai notre programme de fibre totale plus en détail dans un instant. Mais pour l'instant, tournons-nous vers nos segments, en commençant par le câble sur la diapositive 22. Les connexions résidentielles à large bande ont augmenté de 3%, tirées par une croissance importante de nos marchés hors territoire. Nous proposons des vitesses à large bande allant jusqu'à 1 gig sur notre marché de la fibre. Dans notre base résidentielle filaire, environ 1/3 de tous les clients haut débit utilisent désormais des vitesses de 100 mégabits ou plus par rapport à 25% il y a un an, contribuant ainsi à une augmentation de 4% des revenus résidentiels moyens par connexion au cours du trimestre.

Les connexions vidéo résidentielles filaires ont augmenté de 9% par rapport à l'année précédente. La vidéo est importante pour nos clients. Environ 40% de nos clients haut débit sur nos marchés IPTV utilisent la vidéo, ce qui pour nous est un produit rentable. Notre stratégie consiste à augmenter cette mesure à mesure que nous nous développons sur de nouveaux marchés qui valorisent ces services. Cependant, nous surveillerons les impacts potentiels de cette pandémie sur la coupe du cordon à l'avenir.

La diapositive 23 montre les progrès que nous réalisons cette année dans le cadre de notre programme de fibre pluriannuel, qui comprend des constructions de fibre à l'intérieur et à l'extérieur du territoire. Grâce à cette stratégie au cours des dernières années, 32% de nos adresses de services filaires sont désormais desservies par la fibre, soit 27% de plus qu'il y a un an. Cela stimule la croissance des revenus tout en augmentant l'empreinte filaire totale, qui a augmenté de 5%. Nos plans de fibre actuels comprennent désormais environ 320 000 adresses de service avec notre récente annonce de l'ajout de Spokane, Washington au cluster Pacific Northwest situé à environ 30 miles à l'ouest de Coeur d'Alene Idaho. Le réseau 1 gig connectera à terme plus de 87 000 foyers et entreprises Spokane à travers la communauté.

Nous prévoyons également de nouveaux marchés et évaluons l'expansion de nos principaux clusters. Au cours du trimestre, nous avons achevé la construction de 14 100 adresses de fibre. Et les taux de prise dépassent généralement les attentes dans les domaines que nous avons lancés à ce jour, mais nous commençons à voir des retards dans la construction. Par exemple, le ralentissement des permis municipaux ainsi que les dépendances des services d'électricité associés à la partie aérienne de notre construction en fibre continuent d'être un point de surveillance majeur pour nous. Toujours à la suite de la pandémie, nous avons temporairement suspendu les ventes de porte à porte et redéployé ces équipes de vente au service de support client. We are seeing online sign-ups beginning to grow as a result of our direct marketing campaign.

Looking at wireline financial results on Slide 24. Total revenues decreased 1% to $169 million, largely driven by continued decline in CLEC commercial revenue. This decline is offsetting strong growth we have seen in residential revenue, which increased 4% due to growth from video and broadband connections as well as growth from within the broadband product mix, partially offset by a 4% decrease in residential voice connections. Commercial revenues decreased 10% to $39 million in the quarter, primarily driven by lower CLEC connections, and wholesale revenues were flat compared to 2019.

Wireline cash expenses increased 3%. Employee expenses increased as we are staffing in our new markets. We continue to see reduced cost of legacy services, partially offset by higher programming video fees. Maintenance expense increased as we incurred tornado damage in some of our Tennessee markets during the quarter. As a result of increased expenses from the fiber market buildup and decreases in commercial revenues, wireline adjusted EBITDA decreased 9% to $57 million.

Moving to cable on Slide 25. Cable's total revenues increased as customers continue to value our broadband services. Total cable connections grew 10% to $372,000, which included $31,000 from the acquisition, and a 6% organic increase in total broadband connections. On an organic basis, broadband penetration continued to increase, up (19) basis points to 44%.

On Slide 26, total cable revenues increased 19% to $71 million, driven in part by the acquisition. Without the acquisition, cable revenues grew 10%, driven by growth in broadband connections for both residential and commercial customers. Our focus on broadband connection growth and fast reliable service has generated a 27% increase in total residential broadband revenue, including organic growth of $4 million or 17%. Also driving the revenue change is a 10% increase in average residential revenue per connection, driven by higher-value product mix and price increases. Cash expenses increased 17% due primarily to costs related to the addition of the acquisition, or 7%, excluding acquisition, due to increased employee expense and plant maintenance. As a result, cable adjusted EBITDA increased 22% to $25 million in the quarter, driving increasing margins by 100 basis points.

Now turning to Slide 27, we want to provide you with some of the leading indicators we are monitoring for effects on our business from the pandemic. From a customer perspective, we are expecting an increase in bad debt in future periods, and we have adjusted our reserves and continue to monitor this closely. Some of our most at risk customers are the small business customers that make up the base of our commercial services, which currently represents about 20% of our total revenue. As I mentioned earlier, we've seen increased demand for our residential products. But we do have areas where we have copper customers who are unable to upgrade to higher speed. However, defections continue to remain low. From an operational perspective, our highest priority is keeping our customers and employees safe. To that end, we've expanded safety protocols for frontline workers and have had to temporarily cease door to door sales. We have also launched TDS TV+ in certain cable markets, which has a more efficient installation, reducing customer contact time. We are planning to launch additional markets over the next several months.

As I noted earlier, portions of our fiber builds depend on third parties in advance of our fiber deployment, which may impact our ability to stay on our aggressive construction schedule. Taking these factors and all the other uncertainties for the remainder of the year into consideration on Slide 28, we have provided our 2020 guidance, which is unchanged from what we shared in February. Even with so much uncertainty, we see a path towards our objectives at this point and we remain committed to hitting our expectations. And with that, I would like to thank all our employees for their incredibly dedicated responses to the newly imposed challenges to their work. Whether it is our customer-facing employees or the rest of us that have transitioned to work at home, we have had a challenging but successful start to the year and remain committed to keeping our employees, customers and community safe.

Now I'll turn the call back over to Jane.

————————————————– ——————————

Jane W. McCahon, Telephone and Data Systems, Inc. – Senior VP of Corporate Relations & Corporate Secretary (7)

————————————————– ——————————

Thank you, Vicki, and Suzanne, we're ready to take questions.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur (1)

————————————————– ——————————

(Operator Instructions) And our first question comes from the line of Simon Flannery of Morgan Stanley.

————————————————– ——————————

Simon William Flannery, Morgan Stanley, Research Division – MD (2)

————————————————– ——————————

And thank you for all the detailed color. That's very helpful. A question on the wireline and on the wireless side. On the wireline, can you talk a little bit more about self-install on both the cable and on the traditional telco side? How much are you able to do? And to what extent does this delay activity? And what do you think you can do going forward on that once we get past this? And then on the wireless side, you talked about the momentum in connected devices. Can you just give us a little bit more color on how a connected device ARPU, particularly the new ones you're selling compares to your traditional phone ARPU?

————————————————– ——————————

Jane W. McCahon, Telephone and Data Systems, Inc. – Senior VP of Corporate Relations & Corporate Secretary (3)

————————————————– ——————————

Vicki, why don't you take that first part?

————————————————– ——————————

Vicki L. Villacrez, TDS Telecommunications Corporation – CFO & Senior VP of Finance (4)

————————————————– ——————————

Oui. First, let me say, I am truly amazed on how our employees quickly, quickly transitioned in this environment and have continued to operate effectively, and at the same time, developed new process and tools to put in place to keep our customers and our frontline workers at pace. And safety has really been our #1 priority. And so as we think about some of the innovations that we've put in place, we have focused on doing as much equipment assembly outside of the home. We've transitioned to using a technology that provides our technicians with video assist capabilities to help the customer self-service within the home. And we have reduced our truck rolls in all of our fiber broadband upgrade. So we have found that our network and our line are secure and reliable and steady, and we're able to do broadband upgrades from a remote standpoint. So all of that is helping to keep our technicians safe and reduce the amount of time that they are spending in the home. I also mentioned that we are — we temporarily ceased our door-to-door sales activity. And in place of that, we have been working very diligently to hang door hangers. So we're able to go out and put door hangers on customers' homes. And we've redeployed our door-to-door sales teams on to the phones. And so our calls and our web sales are picking up with speed. And we're finding right now just in the recent activity on the website, our broadband sales on the website, we're seeing about 30 — well, 40% are taking video. And within our — with our new broadband promotion, we're seeing 30% of those customers taking voice sales. So we've seen a real initial surge of product demand during the pandemic.

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (5)

————————————————– ——————————

Simon, it's Ken here. Average revenue on some of these connected devices running a little bit less than a typical smartphone, well north of what we're seeing on a prepaid, let's call it about 40 right now. I put the right now there, given that the growth is very recent. I mean we've had a lot of them out — we had a number of them out there for a long time. But a lot of our growth is the real reason. We're just going to be going through our first billing cycle right now on it. So it's something we're watching. But right now, I like it a lot.

————————————————– ——————————

Operator (6)

————————————————– ——————————

Your next question comes from the line of Zack Silver of B. Riley.

————————————————– ——————————

Zachary Alan Silver, B. Riley FBR, Inc., Research Division – Associate (7)

————————————————– ——————————

Okay, great. The first one on the wireless side. Thanks for the color on the store traffic quarter to date. Can you just give us any sense of how that traffic is converting into new connects and/or upgrades, given that it seems like your customers are coming into the store, they're probably doing it with more purpose than just kind of shopping or browsing?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (8)

————————————————– ——————————

I don't know that we've seen a significant change in what I would call the closure rate. It's a traffic that's down. We actually have, historically had a number of customers that actually paid their phone bills in person. And we're actually going out and picking those up at the curbside to kind of take care of them and prevent more traffic in the stores than necessary. I don't think the closure rate right now is dramatically different than it was before. It's just the whole level of retail activity has slowed down.

————————————————– ——————————

Zachary Alan Silver, B. Riley FBR, Inc., Research Division – Associate (9)

————————————————– ——————————

Je l'ai. And then, again, another one on the wireless side, just kind of balancing the growth in data usage with maybe more consumers tightening budgets on economic weakness. Can you talk about what sort of trends you're seeing in upgrade rates to unlimited plans?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (10)

————————————————– ——————————

Again, not a big change right now because with the FCC pledge out there, a customer doesn't need to go to an unlimited plan, off of, let's say, 8 gig plan in order to get the benefit of more usage. So you aren't — until the pledge ends, I don't think you're going to see that. But I think what you may see is people having used more data for a longer period of time when the overages and the caps start to go back in place, I think that's when we get to see the migration.

————————————————– ——————————

Zachary Alan Silver, B. Riley FBR, Inc., Research Division – Associate (11)

————————————————– ——————————

Je l'ai. That makes sense. And then one for Vicki on TDS Telecom. You called out a lot of COVID-related headwinds that have emerged since February, but you're keeping the guidance as is. Can you talk about what potentially is offsetting some of these headwinds that have recently emerged?

————————————————– ——————————

Vicki L. Villacrez, TDS Telecommunications Corporation – CFO & Senior VP of Finance (12)

————————————————– ——————————

Sûr. I think in my prepared comments, I had mentioned that this pandemic certainly has validated just how important our services are and also the importance of the investments that we've made into our network. And so our immediate response, number one, was to shift to more Internet use from the home. And at the end of March, we saw a significant surge of demand for our broadband products, as I mentioned in my earlier question-and-answer there including the reinstallation of some voice lines. So we saw our network usage increase 60% during our nonpeak and 15% during our peak hours. And yet, our network has remained very stable throughout. And so that traffic really represented a growth rate of 24% in average gigabytes per month per user. So pre-COVID, post — during COVID. As I look at the backside of this pandemic, that's really some of the headwinds that we outlined in our slide. Bad debt will most certainly increase, especially with our decision to extend the FCC pledge through June 30. But we did increase our reserves in the first quarter to a certain extent, and we'll reevaluate that again at second quarter. Small business customers are also a concern as they make up most of our commercial revenues, which I had sized at 20% of our total revenue. So small business customers and their ability to pay and stay in business is a real watch item for us.

On the upside, I was indicating we had a surge of product demand, March and April gross adds were up significantly. And while we're just starting to see this surge slow, we're well ahead of our expectations. And at the same time, our voluntary churn is very low. So all of those puts and takes, we really see a path to our guidance at this point.

————————————————– ——————————

Operator (13)

————————————————– ——————————

And our next question comes from the line of Ric Prentiss.

————————————————– ——————————

Richard Hamilton Prentiss, Raymond James & Associates, Inc., Research Division – Head of Telecommunication Services Equity Research (14)

————————————————– ——————————

Thoughts to you, your families and employees as we all go through this. First question is on the wireless side, the change in guidance, obviously, service revenue is maintained, but the service or OIBDA is down $50 million. Kind of break that down for us, that partially probably was bad debt. But what's made up of that $50 million reduction to guidance?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (15)

————————————————– ——————————

Well, overall, Ric, as I look at it in terms of where we started the year, we're going to see, as I said, a little bit less revenue in the first part of the year from overages and fees that are being waived, okay? And those kind of fall right to the bottom line. Similarly with less store traffic and less equipment sales, we're going to see less accessory sales and there's a nice margin on accessory sales that we also won't get there. I talked about a little bit more usage cost from the increase there and the risk around bad debt are really the main components. And they're all things that we just have to watch and manage.

————————————————– ——————————

Richard Hamilton Prentiss, Raymond James & Associates, Inc., Research Division – Head of Telecommunication Services Equity Research (16)

————————————————– ——————————

D'accord. Speaking of overage fees, late fees, what percent of ARPU or what's that traditionally run as far as how much overage and late fees mean on your ARPUs?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (17)

————————————————– ——————————

Well, historically, okay, and I say underline that because who knows what it looks like when we come out of this. But right — historically, a couple of percent. Nothing major.

————————————————– ——————————

Richard Hamilton Prentiss, Raymond James & Associates, Inc., Research Division – Head of Telecommunication Services Equity Research (18)

————————————————– ——————————

D'accord. And clearly, roaming, both revenue and expense will still sums up — can you help us understand maybe like in April, what you saw as far as reductions in roaming revenue, roaming expenses, knowing that summer periods are usually the bigger periods?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (19)

————————————————– ——————————

Oui. Real — well, we are cautious with preliminary 1 month information at this point in time. Yes, we've been clear that we expect to see some decline just in traffic, but that's when — I don't have enough information to really give you something I'm comfortable with at this point.

————————————————– ——————————

Richard Hamilton Prentiss, Raymond James & Associates, Inc., Research Division – Head of Telecommunication Services Equity Research (20)

————————————————– ——————————

Sure, makes sense. And factually, what happened to upgrades in the first quarter and obviously, store traffic will affect upgrades going forward. How do you see what was the actual for upgrades and what you think might be the trend this year?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (21)

————————————————– ——————————

I think upgrades were 4.5%, down a little from when they've been at. Yes, you've got store traffic impacting that late in the quarter because we had 2 solid months. But it's — again, it's the ongoing elongation of the amount of time with customers holding the phone, expensive phones that are built better, lasting longer and costing more, right? So people just stretching it out. I don't think that there's any other real big change there going forward. I expect at least today, that to continue with the reduction in retail traffic, perhaps pushing that down a little bit over the next couple of months, but not even further.

————————————————– ——————————

Richard Hamilton Prentiss, Raymond James & Associates, Inc., Research Division – Head of Telecommunication Services Equity Research (22)

————————————————– ——————————

Logique. And do you have a similar small business exposure like Vicki had for the telco side? What percent of your business is small, medium business? And is that factoring into the bad debt thoughts?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (23)

————————————————– ——————————

So one, a lot of our real small business is all — are all phones that really look like consumer lines. They're in the individual owner's name, right? And my own view is that when we talk about lines at that level, not as much risk because they still need their communication devices. It kind of reminds me of back in — years ago, when we went through this as an industry, the first time, and there was — unemployment was higher. People were keeping wireless devices because that was the way they were out looking for a job. That was the way they were being contacted. Right now, I still see this as an absolutely critical vehicle for communications. And I don't know that we're going to see a big jump on that.

————————————————– ——————————

Richard Hamilton Prentiss, Raymond James & Associates, Inc., Research Division – Head of Telecommunication Services Equity Research (24)

————————————————– ——————————

D'accord. Génial. Well, again, thoughts to all your family, friends and employees as we go through this. Meilleurs vœux.

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (25)

————————————————– ——————————

Appreciate it. The same to you. Be safe.

————————————————– ——————————

Jane W. McCahon, Telephone and Data Systems, Inc. – Senior VP of Corporate Relations & Corporate Secretary (26)

————————————————– ——————————

Suzanne, we have time for one more question.

————————————————– ——————————

Opérateur (27)

————————————————– ——————————

Génial. And your next question comes from the line of Michael Rollins.

————————————————– ——————————

Michael Rollins, Citigroup Inc, Research Division – MD & U.S. Telecoms Analyst (28)

————————————————– ——————————

Just curious, as you look at the acceleration of investment into the wireless business this year and you contemplate what's happening in the current environment, does this impact your interest to accelerate fixed wireless broadband products into your U.S. Cellular footprint? And maybe just some thoughts in terms of how you're thinking about bringing these new capabilities to customers over time?

————————————————– ——————————

Kenneth R. Meyers, United States Cellular Corporation – President, CEO & Director (29)

————————————————– ——————————

Thanks, Mike. Hopefully all is well on your side. We were interested, excited and optimistic about fixed wireless from the outset, well before this. And more of the delays in terms of being able to recognize its full capability hasn't been network-related as much as it's been, what I'll call CPE-related, getting — being able to you get equipment that will use all the advantages of the advanced in networks. So as we continue to move forward with 5G and starting with enhancing that 5G even further with some millimeter, yes, we're — we think that it's not going to really speed us up in the sense that we're going about as fast as we think is appropriate today. Part of this technology is still evolving, and we don't want to be so far off — so far out in front of the skis that we've got to kind of redo stuff. But I think we're moving at the right pace. And that pace is driven by the optimism we have about what that fixed wireless opportunity looks like.

Je vous remercie. I appreciate everybody's time today and flexibility in making this work.

————————————————– ——————————

Jane W. McCahon, Telephone and Data Systems, Inc. – Senior VP of Corporate Relations & Corporate Secretary (30)

————————————————– ——————————

Merci beaucoup. And any follow-up calls, let us know. Stay safe.

————————————————– ——————————

Operator (31)

————————————————– ——————————

And this concludes today's conference call. Vous pouvez maintenant vous déconnecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *