MOUNTAIN VIEW 18 févr.2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de CEVA Inc Mardi 18 février 2020 à 13 h 30 GMT

CEVA, Inc. – PDG et administrateur

CEVA, Inc. – VP de l'intelligence de marché, des investisseurs et des relations publiques

CEVA, Inc. – Directeur financier et trésorier

* Matthew D. Ramsay

* Peter A. Zdebski

Bonjour et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre et de l'année 2019 de CEVA Inc. (Instructions d'utilisation). Veuillez noter que l'événement d'aujourd'hui est enregistré.

J'aimerais maintenant confier la conférence à Richard Kingston, vice-président de l'intelligence de marché et des relations avec les investisseurs et les relations publiques. Allez-y, monsieur.

Richard Kingston, CEVA, Inc. – VP de l'intelligence de marché, des investisseurs et des relations publiques (2)

Merci, Rocco. Bonjour à tous et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre et de l'année 2019 de CEVA. Je suis accompagné aujourd'hui de Gideon Wertheizer, directeur général; et Yaniv Arieli, directeur financier de CEVA. Gideon couvrira les aspects commerciaux et les faits saillants du quatrième trimestre et de l'année 2019 et fournira des données qualitatives générales. Yaniv couvrira ensuite les résultats financiers du quatrième trimestre et de l'année 2019 et fournira également des données qualitatives pour le premier trimestre et l'année 2020.

Je vais commencer par les déclarations prospectives. Veuillez noter que la discussion d'aujourd'hui contient des déclarations prospectives qui impliquent des risques et des incertitudes ainsi que des hypothèses qui, si elles se matérialisent ou se révèlent incorrectes, pourraient faire en sorte que les résultats de CEVA diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations et hypothèses prospectives. Les déclarations prospectives comprennent notre évaluation du marché global des licences au premier trimestre 2020, nos prévisions annuelles 2020 et premier trimestre 2020, nos piliers de croissance anticipés et l'optimisme quant à la réalisation de ces objectifs de croissance, la réaffirmation de nos objectifs de redevance 2022, plus élevés. Dépenses de R&D en 2020 et données de marché par Dell'Oro. Pour plus d'informations sur les facteurs pouvant entraîner une différence dans nos résultats, veuillez vous reporter à nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission. Il s'agit notamment de la capacité de l'IP de CEVA pour les appareils connectés plus intelligents à continuer d'être de puissants moteurs de croissance pour nous; notre succès à pénétrer de nouveaux marchés et à maintenir notre position sur les marchés existants; la capacité de nouveaux produits intégrant nos technologies à être acceptés par le marché; la vitesse et l'étendue de l'expansion des marchés de la connaissance contextuelle 5G Wi-FI et de l'IoT; notre capacité à exécuter davantage d'accords de licence de bande de base non combinés; l'effet des tarifs commerciaux et des tensions politiques; l'effet de l'intense concurrence et de la consolidation de l'industrie; et les tendances du marché mondial des puces.

CEVA n'assume aucune obligation de mettre à jour les déclarations ou informations prospectives, qui parlent de leurs dates respectives. Cela dit, je vais maintenant passer l'appel à Gideon.

————————————————– ——————————

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – PDG et directeur (3)

————————————————– ——————————

Merci, Richard. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous aujourd'hui. CEVA a réalisé un quatrième trimestre exceptionnel et une excellente année globale avec des revenus et un BPA supérieurs aux attentes directes. De plus, nos bonnes performances, en particulier sur le front des licences, ont ouvert la voie à une croissance continue en 2020, comme le refléteront les orientations annuelles que Yaniv partagera avec vous sous peu. Je développerai dans mes remarques préparées les piliers de la croissance et les technologies sous-jacentes qui conduisent à cette performance.

Les revenus totaux du quatrième trimestre de 2019 se sont élevés à 28,3 millions de dollars, un record historique et nettement supérieurs aux attentes directes. Un environnement de licences dynamique, ainsi que les accords stratégiques avec les clients, ont généré 14,8 millions de dollars de revenus de licences, un record historique pour les revenus de licences trimestriels. Nous avons signé un record de 21 nouveaux accords, dont 15 pour la connectivité et 6 pour le petit transit, et sur les 21 accords (étaient) avec des nouveaux clients. Notre (produit pour nos technologies, notre traitement de bande de base pour les stations de base 5G, les smartphones et les appareils IoT cellulaires, l'intelligence artificielle et la vision par ordinateur pour l'électronique grand public, la surveillance et l'automobile, la connectivité audio et Bluetooth pour de véritables écouteurs sans fil, la fusion de capteurs pour les ordinateurs portables de contrôle de télévision intelligente et Périphériques PC, connectivité Bluetooth et Wi-Fi pour une grande variété d'appareils IoT. À noter, au cours du trimestre, nous avons signé un accord stratégique important avec un très grand OEM de smartphones, qui octroie une licence pour notre technologie pour son modem cellulaire interne Le développement de puces devrait être déployé dans son futur smartphone. Nous sommes extrêmement enthousiastes et attachés à ce nouvel engagement et nous sommes impatients de profiter de cette opportunité pour une plus grande expansion des parts de marché et des redevances pour les futurs smartphones 5G.

Les revenus de redevances pour le quatrième trimestre se sont élevés à 13,5 millions de dollars, un record historique. La force saisonnière et la nouvelle production ont conduit à 360 millions d'appareils fonctionnant au CEVA expédiés au cours du trimestre, également un record. Les revenus de redevances pour (inaudible) ont contribué un record de 4,3 millions de dollars et un record de 164 millions d'unités au cours du trimestre.

Pour toute l'année 2019, les revenus se sont élevés à 87,2 millions de dollars, en hausse de 12% par rapport à l'année dernière. Les revenus de licences et produits connexes ont atteint un record de 47,9 millions de dollars, en hausse de 18% par rapport à l'an dernier. Nous continuons à renforcer notre clientèle avec les 52 accords de licence record signés au cours de l'année, dont 23 avec un premier client. Les revenus de redevances annuels se sont élevés à 39,3 millions de dollars, en hausse de 5% par rapport à l'an dernier. Les expéditions de produits à base de CEVA ont augmenté de 12% en glissement annuel pour atteindre plus d'un milliard d'unités.

Les livraisons de téléphones à bande de base ont augmenté de 3% d'une année sur l'autre, avec un solide deuxième semestre, tiré par les lancements de produits dans tous les homologues téléphoniques. La bande de base non combinée continue de croître avec des revenus de redevances annuels en hausse de 49% à 13 millions de dollars et des unités en hausse de 25% pour un total de 469 millions d'unités. À l'horizon de l'exercice 2020, nous établissons 3 priorités clés. Priorité un, capitaliser sur notre élan récent en matière de licences pour continuer à accroître nos revenus et à élargir notre clientèle. L'accord de licence a déclenché une tendance de vente Hillcrest où les nouveaux titulaires de licence génèrent des redevances, ce qui libère ensuite des fonds de R&D supplémentaires pour de nouveaux investissements technologiques, ce qui stimule la croissance des licences et la dynamique des redevances. C'est là que notre stratégie d'élargissement synergique de notre portefeuille de produits par le biais d'investissements organiques et de fusions et acquisitions s'est si bien déroulée ces dernières années. Cette évolution s'est traduite par une augmentation des revenus de licences et une croissance durable des redevances provenant du segment de bande de base non combiné que nous connaissons. Pour cela, nous anticipons 3 piliers de croissance. Le premier pilier est la 5G. La 5G a présenté une opportunité de croissance supérieure à celle de la 4G LTE. Ainsi, notre famille de DSP hautes performances CEVA-XC devrait bénéficier du nouvel investissement CapEx 5G, qui devrait croître de 159% CGR entre 2018 et 2023, selon une étude publiée par Dell'Oro. Une autre opportunité de croissance que nous étudions en ce qui concerne la 5G est l'IoT cellulaire, qui s'applique aux appareils connectés massifs pour l'automatisation industrielle, le transport autonome, les villes intelligentes, le médical, la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Selon le récent rapport sur la mobilité d'Ericsson, il est prévu qu'il y aura 5,4 milliards de connexions IoT cellulaires d'ici 2025. Avec notre plate-forme énergétique et moderne Dragonfly, nous sommes prêts à vendre cette exigence exigeante sur divers marchés. L'opportunité (étagère) 5G est le combiné. Comme je l'ai mentionné il y a quelques minutes, nous nous sommes engagés au cours du dernier trimestre avec un fournisseur / fabricant de smartphones de premier plan et avons quelques autres dans notre pipeline. Cet engagement reflète une déconsolidation dans le paysage des fournisseurs de bande de base cellulaire, où les grands OEM cherchent à internaliser la conception SOC qui incorpore des processeurs de bande de base pour réaliser des économies et se différencier. Ces clients se tournent vers nous pour profiter de notre large portefeuille de DSP et de plateforme. Le deuxième pilier est le Wi-Fi 6. Le cycle de mise à niveau du Wi-Fi 6 représente une opportunité importante en raison de la prolifération rapide des appareils IoT connectés pour les appareils ménagers intelligents, tels que la télévision intelligente, le haut-parleur intelligent, les ampoules connectées, le thermostat et bien d'autres. Notre RivieraWaves 802.11ac IP est à l'avant de ce transit de mise à niveau et utilisé comme véhicule de référence pour la certification par la Wi-Fi Alliance. Avec maintenant plus de la moitié d'un licencié à petit budget qui conçoit déjà des produits Wi-Fi 6 et une IP à faible puissance disponible pour tous les différents segments de l'espace, nous sommes bien placés pour capitaliser sur le cycle de mise à niveau vers Wi-Fi 6 pour étendre notre empreinte. Le troisième pilier est la conscience contextuelle. Conscience contextuelle, nous vendons à la capacité du dispositif IoT de collecter et de traiter les données de son environnement et d'adapter son fonctionnement au projet. Aujourd'hui, les appareils IoT intègrent différentes classes de capteurs, tels que la caméra, l'unité de mesure inertielle, le microphone, le temps de vol, les transferts et les radars. Les données capturées par le capteur peuvent ensuite être archivées pour extraire le contexte de l'appareil, tel que le type d'activité, l'intention, la proximité, l'emplacement et une poignée d'autres expériences. Les fonctionnalités sensibles au contexte deviennent rapidement des différenciateurs clés pour les OEM et les smartphones, les PC, les casques AR et VR portables, écoutables, les robots et autres appareils IoT.

CEVA est dans une position unique pour être un guichet unique pour la connaissance contextuelle de la propriété intellectuelle en raison de notre récent investissement en R&D organique dans la voix dans la technologie DSP et de l'acquisition de RivieraWaves et de l'activité Hillcrest Labs. La priorité à la croissance des redevances vers notre objectif de 2022 de doubler notre 2018 a été réalisée. Nous pensons que 2019 a été une année progressive pour atteindre cet objectif en termes de développement de nouveaux clients et de nouvelles références entrées en production. Alors que le déploiement de la production par l'un de nos clients de stations de base et le passage partiel à un fournisseur de modem non CEVA par de grands OEM intelligents impactent CEVA à court terme. Nous pensons que d'ici 2022, nous atteindrons l'échelle des clients et la convivialité de nos livraisons unitaires alignées sur notre objectif de redevances. La solide performance des licences et la contribution des activités OEM de fusion de capteurs à interconnexion renforcent encore notre conviction d'atteindre la cible. Nous surveillons étroitement et travaillons côte à côte avec nos clients pour déployer nos technologies dans leur SoC ou produit et les mettre en production. Priorité 3, utiliser efficacement les dépenses de R&D pour le développement de nouvelles technologies et travailler en étroite collaboration avec les clients pour accélérer le développement de produits. Nous choisissons nos investissements en R&D avec prudence et agiles et sensibles aux opportunités lucratives et stratégiques. Cette année, en raison de l'augmentation des revenus de licences et de l'engagement des clients, y compris l'engagement avec un acteur de premier plan sur les combinés, nous prévoyons d'augmenter les dépenses de R&D d'environ 6,7 millions de dollars non conformes aux PCGR par rapport à l'année dernière, qui comprendra également un année de dépenses en R&D pour notre équipe Hillcrest Labs.

Donc, en résumé, je suis très satisfait de nos réalisations en 2019. Nous sommes déterminés et cohérents avec l'engagement des clients et innovons avec le développement de nos produits, ce qui s'est traduit par un rendement brut exceptionnel de nos revenus de licences annuels avant les objectifs que nous avons fixés. lors de notre première journée des analystes en janvier 2019. Nous sommes sur la bonne voie pour que cet élan se poursuive jusqu'en 2020. Cette solide performance en matière de licences et l'engagement stratégique que nous avons formé avec des sociétés de premier plan ont jeté les bases de notre coût des redevances – notre objectif en 2022. Nous continuerons à proposer une solution différenciée avec un niveau d'intégration inégalé comme notre plateforme de sensibilisation contextuelle SenslinQ, notre CDNN-Invite qui élargit notre empreinte en IA. Enfin, je voudrais profiter de l'occasion pour remercier tous nos employés pour leur matériel, leur innovation et leur exécution fantastique, ce qui a fait de nous un leader de l'industrie pour les technologies de connectivité et de détection intelligente pour l'industrie de l'IoT. Je tiens également à remercier nos partenaires, fournisseurs, et enfin et surtout, nos investisseurs pour leur soutien. Nous vous souhaitons à tous une année heureuse et prospère.

Cela dit, je passe maintenant la parole à Yaniv, qui décrira les finances et les orientations.

————————————————– ——————————

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – Directeur financier et trésorier (4)

————————————————– ——————————

Merci, Gideon. Je commencerai par reprendre les résultats de nos opérations pour le quatrième trimestre de 2019. Les revenus pour le troisième trimestre étaient de 28,3 millions de dollars, en hausse de 32% par rapport à 21,4 millions de dollars pour le même trimestre de l'année dernière. La répartition des revenus est la suivante: les revenus de licences et produits connexes se sont élevés à environ 14,8 millions de dollars, reflétant 52% de nos revenus totaux, 40% de plus par rapport au quatrième trimestre de 2018, et une hausse séquentielle de 31%; les revenus de redevances se sont élevés à 13,5 millions de dollars, soit 48% des revenus totaux, en hausse de 24% par rapport à 10,9 millions de dollars pour le même trimestre l'an dernier et en hausse de 11% en séquentiel; les revenus de redevances de bande de base non combinés ont atteint un niveau record de 4,3 millions de dollars au cours du trimestre. La marge brute trimestrielle était de 90% sur base GAAP et de 91% sur base non GAAP. Les charges d'exploitation totales pour le quatrième trimestre se sont élevées à 22 millions de dollars, soit 1 million de dollars au-dessus de la limite supérieure de nos prévisions, principalement en raison des avantages liés à la rémunération et des commissions accumulés liés à la hausse des revenus de 2019 et à certaines provisions pour créances douteuses. OpEx comprenait également une charge de rémunération globale basée sur des capitaux propres d'environ 2,7 millions de dollars, un amortissement des actifs incorporels acquis associé à l'acquisition des activités Hillcrest Lab et Immervision de 0,7 million de dollars. Au cours du trimestre, nous avons conclu l'amortissement des actifs incorporels acquis de RivieraWaves, que nous avons investis en 2014. Les charges d'exploitation totales pour le quatrième trimestre, à l'exclusion de ces éléments, étaient de 18,6 millions de dollars, également au-dessus de la limite supérieure de nos prévisions pour la même raison. Je viens de souligner. Le bénéfice net selon les PCGR des États-Unis pour le trimestre était de 3,1 millions de dollars et le bénéfice dilué par action de 0,14 $, comparativement à un bénéfice net de 2,3 millions de dollars et de 0,10 $ pour le quatrième trimestre de 2018.

Le bénéfice net non-GAAP et le BPA dilué pour le quatrième trimestre ont augmenté de 29% et 30% respectivement à 6,8 millions de dollars et 0,13 $, respectivement, et le bénéfice net et le BPA pour le quatrième trimestre de 2018 de 5,2 millions de dollars et 0,23 $, respectivement.

Autres données connexes. Les unités expédiées par les titulaires de licence CEVA au cours du quatrième trimestre de 2019 ont atteint un record de 360 ​​millions d'unités, en hausse de 23% en séquentiel et en hausse de 45% par rapport au quatrième trimestre de 2018, selon les expéditions déclarées. Sur les 360 millions d'unités expédiées, 196 millions, soit près de 200 millions ou 54%, concernaient des puces de bande de base de combiné, reflétant une augmentation séquentielle de 16% par rapport à 169 millions de changement de bande de base de combiné au cours du troisième trimestre de 2004 – de 19 et 45% augmentation de 134 millions d'unités expédiées il y a un an. Sur une base non combinée, les expéditions en bande de base ont atteint un nouveau record historique de 164 millions d'unités, en hausse de 33% en séquentiel et de 44% en glissement annuel. Quant à l'année, notre expédition totale a augmenté de 12% en glissement annuel pour atteindre plus d'un milliard d'unités, en hausse de 5% par rapport à 2018, ce qui équivaut à environ 33 appareils alimentés par CEVA vendus chaque seconde en 2019. L'expédition annuelle de combinés a augmenté de 3% en glissement annuel en raison d'un fort second semestre, avec une augmentation de 21% en glissement annuel pour cette période. Les revenus de redevances de bande de base non combinés ont continué de croître et ont atteint un record historique de 13 millions de dollars, contre 8,7 millions de dollars en 2018 et 8,1 millions de dollars en 2017. En termes d'unités, les unités de bande de base non combinés – les livraisons ont augmenté de 25% en un an sur un an pour atteindre un record de 469 millions d'unités. En ce qui concerne les postes du bilan, au 31 décembre 2019, les soldes de trésorerie et équivalents de trésorerie, les titres négociables et les dépôts bancaires de CEVA s'élevaient à 150 millions de dollars. Nous avons poursuivi notre plan de rachat actif en rachetant environ 161 000 actions au cours du trimestre pour environ 4,3 millions de dollars. Dans l'ensemble, en 2019, nous avons racheté environ 355 000 actions pour environ 9,1 millions de dollars et avons pleinement utilisé l'action autorisée par notre plan de rachat à partir de mai 2018. Plus tôt cette semaine, notre conseil d'administration a approuvé une nouvelle extension du plan de rachat d'un total de 700 000 actions. d'actions ordinaires disponibles pour le rachat. Enfin, notre DSO ajusté à ASC 606 pour le quatrième trimestre reste faible à 36 jours. Au cours du quatrième trimestre, nous avons généré 8,3 millions de dollars de trésorerie nette d'exploitation, la dépréciation et l'amortissement se sont élevés à 1,8 million de dollars et les achats d'immobilisations ont été de 0,8 million de dollars. À la fin de l'année, notre effectif était de 382 personnes, dont 313 ingénieurs, contre 341 personnes fin 2018.

Maintenant pour les conseils. Comme Gideon l'a décrit, notre portefeuille informatique solide et large est fortement corrélé avec le besoin des sociétés de semi-conducteurs et des OEM qui cherchent à se développer dans l'IoT et la 5G. En 2019, nous avons établi un nouveau record de licences d'environ 48 millions de dollars, soit 2 ans d'avance sur l'objectif que nous avions fixé pour notre journée des analystes en janvier il y a un an. Bien que les revenus de licences aient tendance à être irréguliers, nous pensons que cet élan se poursuit en 2020 et nous nous attendons à une nouvelle augmentation des revenus de licences de l'ordre de 2 à 4 millions de dollars.

En ce qui concerne les redevances, nous prévoyons une croissance annuelle des redevances de l'ordre de 10% à 14%, avec environ 44 millions de dollars pour l'année entière. Nos projections tiennent compte d'une part plus faible chez un fabricant phare de smartphones. Cependant, cette part plus faible sera plus que suffisamment compensée par de nouvelles rampes de production et l'augmentation des livraisons de produits de bande de base non combinés, y compris notre activité de fusion de capteurs Hillcrest Labs. En ce qui concerne la récente épidémie de coronavirus, nous suivons de près les développements avec nos clients redevances en Chine. Nous pouvons être temporairement affectés. Nos prévisions annuelles supposent un retour à la normale et un rattrapage annuel de cette perturbation qui pourrait survenir au premier trimestre. En ce qui concerne les licences, nous ne voyons aucun problème et nous nous attendons à un environnement de licences sain et solide au premier trimestre de l'année. En ce qui concerne le coût des marchandises, nous nous attendons à une augmentation des dépenses non conformes aux PCGR d'environ 1,4 million de dollars, en raison d'une année complète de Hillcrest Labs à bord dans les dépenses liées à la personnalisation de la R&D de 2 projets connus qui seront affectés de la R&D au coût des marchandises.

Sur OpEx, avec notre solide exécution des licences en 2019 et nos attentes encore plus fortes pour 2020, nous continuerons à soutenir ces nouveaux clients et à renforcer notre leadership grâce à des investissements disciplinés en R&D. Hillcrest Labs contribuera également sa part à l'OpEx 2020 sur une base annuelle. Dans l'ensemble, notre augmentation d'OpEx non-GAAP sera d'environ 7,1 millions de dollars.

Les dépenses de rémunération fondées sur des actions devraient être supérieures d'environ 1 million de dollars à celles de 2019 et à peine 12 millions de dollars. La marge brute annuelle devrait se situer entre 88% et 90%. Les revenus d'intérêts devraient être légèrement inférieurs en 2019 et 0,75 million de dollars par trimestre. Les impôts devraient s'élever à environ 1 million de dollars sur une base PCGR et 15% du revenu avant impôts sur une base non PCGR. Et le nombre d'actions (inaudible) devrait se situer entre 23 millions et 23,5 millions d'actions, en particulier, pour le premier trimestre de 2020. La marge brute devrait être d'environ 88% sur une base GAAP et 89% sur une base non GAAP , excluant 0,2 million de dollars de charges de rémunération en actions et 0,1 million de dollars d'amortissement et d'autres actifs associés aux investissements d'Immervision.

Les OpEx pour les premier et deuxième trimestres de 2020 devraient être assez stables et plus élevés que le premier, et au troisième trimestre, en raison du calendrier des paiements de la marque de R&D et devraient se situer entre 21,4 et 22,4 millions de dollars. Comme notre OpEx total prévu pour le premier trimestre, 2,6 millions de dollars devraient être attribuables à la rémunération en actions et 0,7 million de dollars à l'amortissement des actifs incorporels demandés. Les OpEx non-GAAP devraient se situer entre 18,1% et 19,1%, ce qui est également assez similaire aux deuxième et quatrième trimestres de l'année. Résultat net – les revenus d'intérêts devraient être d'environ 0,75 million de dollars pour le trimestre. L'accès au premier trimestre s'est élevé à 0,2 million de dollars, sur la base des PCGR et hors PCGR, et le nombre d'actions pour le premier trimestre est d'environ 23 millions d'actions.

Rocco, avec cela, vous pouvez ouvrir la session de questions / réponses. Je vous remercie.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur (1)

————————————————– ——————————

(Instructions pour l'opérateur) Et la première question d'aujourd'hui vient de Mike Walkley de Canaccord Genuity.

————————————————– ——————————

Nobuyuki Nemoto, Canaccord Genuity Corp., Division de la recherche – Associé (2)

————————————————– ——————————

Voici Anthony pour Mike. Félicitations pour les bons résultats du nouvel accord signé. Avec les 21 nouvelles offres, y compris le grand accord stratégique avec l'OEM du combiné, quelle couleur pouvez-vous fournir – en particulier sur la taille du grand accord de licence? Et puis, quel sens devrions-nous avoir sur le calendrier de ces nouvelles transactions qui progresseront cette année et sur vos perspectives de redevances pour 2022?

————————————————– ——————————

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – Directeur financier et trésorier (3)

————————————————– ——————————

Sûr. Donc, généralement, nous ne décomposons pas la taille des offres. Dans notre entreprise, nous avons 2 types de contrats de licence, il peut être à usage unique, nous l'appelons, un utilisateur sur une puce pour un produit spécifique et un marché spécifique. Et puis multi-usage, qui couvre le même type de technologie, mais pour une utilisation plus large. Ceux-ci sont plus larges, plus grands sont généralement basés sur la durée, donc cela pourrait être de 3 ou 5 ans. Et puis vous n'avez aucune limitation du nombre de vues que vous êtes autorisé à utiliser notre technologie. Sur une seule utilisation, le client revient tous les 6 à – mois ou 1 an, 1 an et demi et souhaite concevoir sa prochaine puce. Ces transactions ont tendance à être de plus petite taille. Et les plus grosses transactions sont basées sur le temps qui se chiffrent en millions de dollars par transaction. (inaudible) nous avons une combinaison. Chaque année, nous avons une vue de ces transactions plus importantes ou parfois nous avons des renouvellements. Ce pourrait être 1, 2, 3 transactions comme ça en un an. Ça dépend. Donc, bien sûr, nous avons eu une affaire plus importante ce trimestre. Et puis bien d'autres – la moitié des offres sont des nouveaux arrivants utilisant CEVA pour la première fois. Je n'ai donc pas répondu à votre question spécifiquement sur ce client spécifique, bien sûr, mais dans l'ensemble, nous avons eu des offres plus importantes et plus petites au cours du trimestre. Du côté des redevances, ce qui est intéressant, c'est que nous avons élargi notre modèle commercial. Si vous vous souvenez, nous avons parlé de Hillcrest Labs et du fait d'avoir une saveur différente des redevances et des accords avec CEVA. Nous avons signé 3 accords pour la première fois en utilisant notre technologie de fusion de capteurs. Ces accords ont tendance à avoir des frais de licence initiaux inférieurs ou nuls. Mais parce que nous traitons avec des OEM, ce ne sont pas des fournisseurs de puces – ce sont des puces, un accord que nous avons conclu en octobre, est déjà en production au début de cette année. Ainsi, en quelques mois, un an, nous pourrions voir les revenus provenant du ROI dans un ROI très, très rapide pour ce type de technologie. Cela nous aide donc également à orienter nos prévisions de croissance en 2020 sur la base des redevances.

————————————————– ——————————

Nobuyuki Nemoto, Canaccord Genuity Corp., Division de la recherche – Associé (4)

————————————————– ——————————

Je l'ai. Génial. Et puis nous avons avec Nokia montrant des progrès sur l'exécution de ReefShark et vous, je crois, en mentionnant travailler plus étroitement avec eux sur le développement, comment cela a-t-il changé, le cas échéant, vos attentes sur la clarté du calendrier de leur montée en puissance cette année en '21.

————————————————– ——————————

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – Directeur financier et trésorier (5)

————————————————– ——————————

Nous leur laissons donc le soin. Je veux dire, nous les suivons comme vous l'êtes probablement. Et dès qu'ils auront la partie silicium de leur entreprise installée et en production de masse, nous devrions en profiter. Nous avons un autre client, ZTE qui nous utilise et est en production avec la montée en puissance 4G maintenant, c'est une solution 5G, et nous attendons qu'un autre soit plus, espérons-le, plus agressif cette année, probablement vers la – vers la fin autant que nous savons. Mais nous obtenons également nos contributions du public de leur annonce et suivons leur développement. Ils ont beaucoup de gains de conception très intéressants, et nous attendons de voir les rapports de redevances arriver.

————————————————– ——————————

Opérateur (6)

————————————————– ——————————

Et notre prochaine question vient aujourd'hui de Tavy Rosner de Barclays.

————————————————– ——————————

Peter A. Zdebski, Barclays Bank PLC, Division de la recherche – Analyste de recherche (7)

————————————————– ——————————

Voici Peter Zdebski pour Tavy. Félicitations pour le trimestre. Je voulais juste poser des questions sur Hillcrest et Immervision, en les prenant ensemble. Les redevances de la seconde moitié de l'année correspondent-elles toujours à ce que vous attendiez auparavant? Et puis, y a-t-il eu une contribution de licence de ces 2 entreprises? Et puis également à titre de suivi, si vous pouvez peut-être fournir une mise à jour sur une partie de la traction que vous aviez au dernier trimestre dans le secteur automobile.

————————————————– ——————————

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – PDG et directeur (8)

————————————————– ——————————

Oui. D'accord. C'est Gideon. Permettez-moi de prendre, tout d'abord, la fusion des capteurs, la contribution des Hillcrest Labs. (Vous avez besoin) de cette réponse avant – il y a une distinction entre l'activité Hillcrest, qui est centrée sur les OEM, ce qui signifie s'adresser au client final. Et les autres activités de CEVA, qui sont le matériel, qui vont aux semi-conducteurs. Ainsi, l'impact – l'impact habituel de l'activité de fusion de capteurs réside dans la redevance et moins dans la licence. Donc, quand nous avons dit que nous avions octroyé 3 licences au premier trimestre, c'est une très bonne nouvelle pour les redevances. Et en termes de redevances, l'activité de fusion de capteurs suit selon nos attentes et dans une certaine mesure, un peu mieux. Cette croissance de Hillcrest Labs nous donne un très bon accès aux entreprises du robot aspirateur, qui est un marché en très forte croissance en (TC,) en DTV, à distance et de nombreux autres segments auxquels nous n'étions pas exposés avec notre plate-forme DSP plus courte plate-forme de connectivité. Donc l'intégration avec notre force de vente se passe bien et nous sommes heureux, très heureux.

Vous avez mentionné Immervision, Immervision est l'investissement que nous avons fait dans de très petites entreprises. Nous nous engageons avec les clients, mais ce sont les premiers jours sur ce front. Maintenant, vous aviez une autre question, que j'ai oublié, si vous pouvez me le rappeler.

————————————————– ——————————

Peter A. Zdebski, Barclays Bank PLC, Division de la recherche – Analyste de recherche (9)

————————————————– ——————————

C'était juste sur la traction que vous avez vue au dernier trimestre dans le secteur automobile. Si vous pouviez nous faire le point sur cette industrie?

————————————————– ——————————

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – PDG et directeur (10)

————————————————– ——————————

Oui. Je suis très content de notre traction dans l'espace automobile. Cela signifie donc qu'il est arrivé plus rapidement que je ne l'avais prévu, car il s'agit, comme vous le savez, d'un marché à barrière d'entrée très élevée et avec beaucoup de conservatisme, mais nous sommes engagés avec de très grands OEM dans la technologie de l'IA automobile (inaudible). Et au dernier trimestre, nous avons parlé de l'un des plus grands acteurs des semi-conducteurs là-bas. Ils ont également adopté notre technologie d'IA. Habituellement, ces offres sont extrêmement complètes et différentes fréquences d'horloge (bande de consommateurs. Je – si vous – si j'essaie de comprendre votre question, je pense que d'ici 2022, 2023, nous aurons notre produit dans les voitures.

————————————————– ——————————

Opérateur (11)

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de Matt Ramsey de Cowens.

————————————————– ——————————

Matthew D. Ramsay, Cowen and Company, LLC, Division de la recherche – MD et analyste principal de la technologie (12)

————————————————– ——————————

Je suppose, beaucoup de questions différentes autour de l'orientation. Mais je pense qu'à long terme, Gideon, je suis intéressé par le fait que vous ayez qualifié le Wi-FI 6 comme l'un des principaux piliers de la croissance à long terme de l'entreprise. Je suis sûr que vous avez vu récemment que les gars de Broadcom considéraient que leur activité Wi-Fi sur smartphone n'était pas une priorité pour l'entreprise. Et c'est intéressant, c'est un endroit où il semble que vous vous penchiez. Gideon, vous pourriez peut-être prendre du recul et parler de votre entreprise Wi-FI et en particulier, Wi-FI 6, la traction des licences, l'étendue de il, qui sont potentiellement les partenaires et donner un peu de mise à jour quant à la taille d'une partie de la croissance des redevances au cours des 3 ou 4 prochaines années, cela pourrait être?

————————————————– ——————————

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – PDG et directeur (13)

————————————————– ——————————

Oui. Wi-FI 6 est maintenant un nouveau cycle sur Wi-FI 5, qui devait devenir 802.11. Nous ne nous concentrons donc pas sur Broadcom dans le smartphone. Je pense que dans le smartphone, c'est assez consolidé là-bas. Nous avons un client qui nous pose des questions à ce sujet, mais nos acteurs de l'IoT. Et l'IoT est une grande collection. Et j'ai mentionné dans mes remarques préparées, la maison intelligente. Donc, tous ces intelligents parlent mieux, c'est plus de 100 millions d'unités jusqu'à présent et la croissance rapide de la télévision intelligente va adopter le (inaudible) car il existe un plan clair d'aller au-dessus. Et les choses qui entrent dans la cuisine, les appareils, nous voyons aussi que les gens prennent notre Wi-FI 6 et le modifient à un taux plus bas une fois modifié pour une faible latence pour de vrai. Nous voyons donc également le moteur AR, qui, à mon avis, sera important pour nos licenciés. Nous avons maintenant 6 jours, les 6 clients qui travaillent sur ces marchés. Notre pipeline est plein de clients qui veulent le faire. Et nous, dans le Wi-FI 6, avons une gamme de produits différente, et nous avons pour le très faible débit binaire, le côté bas de gamme et jusqu'au point d'accès. Well, you start speaking about residential gateway, enterprise gateway, it was 8×8 and subsidy. So that's a — it's a billion unit opportunity for us.

——————————————————————————–

Matthew D. Ramsay, Cowen and Company, LLC, Research Division – MD & Senior Technology Analyst (14)

——————————————————————————–

Got it. Understood on the IoT focus. As my follow-up, I wanted to ask, I mean, obviously, there's the fluid and unfortunate situation with the coronavirus. Near term, I think, we're all trying to sort of understand the impacts to companies. But I noticed in your fourth quarter results, the non-smartphone business for royalty units was up significantly. I know there's been some fits and starts over the last 2 or 3 years with Spreadtrum and Xiong'an, gaining and losing share and on their roadmap. If you guys could just give us an update as to the 3G and 4G non-smartphone business in China, royalty opportunity in the near term? And what drove that big upside in the fourth quarter? And is it something that's sustainable? And how should we think about that in the context of the coronavirus situation?

——————————————————————————–

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – CEO & Director (15)

——————————————————————————–

So when it comes to cellular, let's say, end devices, we don't make officially distinction between machine-to-machine, let's call it, and handsets. We mentioned (inaudible) units (inaudible), and we see the progress, and we believe that they will make a progress, continue to make progress. They are low sticky customers, but there are many other OEMs in China, targeting India and other areas. And we see the volume up. So it must mean what we expect in this year in the handset space of our produce will be substantial. And I would say, growing and it will be for the coming year. And in 5G, we'll get our shot. The (inaudible) advance in this respect. And we signed a deal now in 5G that will materialize sometime. So we will bring 5G as well. To give you more color in Q4, this will — maybe pre-virus, this is one of the strongest season of quarters we have, both in handset and in the consumer stuff. So this is coming from a very strong sensor fusion. This is coming from very strong Vision, Bluetooth, AI royalties. So we're really — it's a strong quarter for us and all the different markets worked out well for us in Q4. I still don't think that, that piece is associated with the virus. Q1 in many companies, including us, we'll probably see both the typical seasonality of post-Christmas, post-Chinese new year and with the virus kicking in, but there are people working from home and not in full utilization. That's where you see more. With that said, our licensing, because it's not coming only from China, is still looking very healthy on the worldwide basis.

——————————————————————————–

Operator (16)

——————————————————————————–

And our next question today comes from Sujeeva Desilva of Roth Capital.

——————————————————————————–

Sujeeva Desilva, Roth Capital Partners, LLC, Research Division – MD & Senior Research Analyst (17)

——————————————————————————–

Congratulations on the strong results here. So — and the Tier 1 as well. Yes, baseband. In that, along those lines, the smartphones, the remaining Tier 1 OEMS. What's the trend here in terms of their own baseband versus merchant? And when I — like the one you just won ramps up their own baseband, what kind of in-house versus merchant baseband? Shall we expect half-half? Or is there a different strategy and dynamic play here?

——————————————————————————–

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – CEO & Director (18)

——————————————————————————–

In terms of merchants, vs in-house, it's hard to know, but we speak with companies, the big ones, eventually. And they see what other people are doing and how they benefit from there. And there is the old ones to those. That's fair. It's a complex stuff, and you need to do substantial investment. But it does give you the advantages of controlling, especially when it comes to 5G that you can come out with all sorts of different flavors of it.

——————————————————————————–

Sujeeva Desilva, Roth Capital Partners, LLC, Research Division – MD & Senior Research Analyst (19)

——————————————————————————–

D'accord. So more control of the pipeline there. D'accord. Génial. And then for the royalty guidance, more generally in '20, the growth guidance you have, what are the drivers of visibility? Or how much of it is — how much of the Hillcrest layering on versus other segments? And what kind of mix of baseband, non-baseband, would expect exiting '20, just to understand how the 2 ramp?

——————————————————————————–

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – CFO & Treasurer (20)

——————————————————————————–

Oui. So on the handset side, we have seen over the last couple of years, there are many moving parts, hard to control, sometimes OEM change vendors along the way, sometimes different segments, the high end, low end, is the key driver of the industry. But overall, the replacement cycle is a bit longer, and the market is more mature, enhanced. So we're not with one of the bigger OEMs changing vendors in 5G. We're not accounting for growth in our handset baseband for this year. It may go up a few years from different aspects. But for 2020, that's where we see in the last couple of years is the gradual declines of control of that market. The positive side, which we have seen over the last couple of years, started off from 2016, I believe, '17, when our first non-handset baseband became more significant. We started at the time with 10%, with $4 million, I recall, and then went to up — up to $8 million and doubled it in this year, another 50% growth to 13%. I envision us exiting 2020 with north of $20 million coming from non-handset baseband. So this is one of the key drivers we talked about a year ago at our Analyst Day, our — the way that doubled 2018 royalty level that William mentioned on prepared remarks and it is coming from a lot of these newer markets. Bear in mind, and you were asked about this later, but we still don't have all the customers, not in the base station, reporting plus royalties, not in Bluetooth, 20 deals that we signed just last year, these guys need to get into production. Hillcrest is, just for the first time, contributing to us towards at least for a full year, not only for 5.5 months. And we're seeing more and more progress and faster than — Gideon said faster than we anticipated coming from that portion. So all these are the positive aspects of the royalty going at 10% to 14% for this year. There are more drivers to come, but we don't have exactly the timing and the magnitude of all these other deals.

——————————————————————————–

Operator (21)

——————————————————————————–

Our next question comes from David O'Connor at Exane BNP Paribas.

——————————————————————————–

David O'Connor, Exane BNP Paribas, Research Division – Analyst of IT Hardware and Semiconductors (22)

——————————————————————————–

Maybe firstly, just one follow-up on the last question. What's the expectation for the kind of the royalty (waiting) H1 versus H2 in 2020? That's my first question and I have a follow-up.

——————————————————————————–

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – CFO & Treasurer (23)

——————————————————————————–

Oui. Good question. Thanks for asking. I don't think we gave too much color about that yet. But if you look at the last 2 years at CEVA, we had a relatively low first half seasonal-wise, both on the handset side, and then the consumer but that's typical, the second half is stronger. This year, for the first time, although we have the coronavirus hitting stronger in Q1, nobody yet knows the effects for the second quarter. With that said, we believe that we'll have a positive year-over-year comparison on top line in royalties and in licensing, by the way, as well, and bottom line as well. So we are starting the year with a positive momentum with some concerns, macro concerns mainly around the virus. In the second half of the year, we will see what new products like we saw this the second half session in the fourth quarter, what other customers get into production in what magnitude, a little bit more moving pieces. And overall, still both on licensing and royalties for the year.

——————————————————————————–

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – CEO & Director (24)

——————————————————————————–

But maybe let me just add this. Last year we came out with the 5% year-over-year growth in royalties. This year, we forecast 10% to 14% year-over-year goal. So it's more than double than it was last year, and this still results, not all the filling firing like Yaniv mentioned, base stations, 5G base stations and all those deals that we signed last year. And that still need to gradually get into production. So what we like about 2020, our focus is there is this diversification and more resiliency to a specific customer or specific segment.

——————————————————————————–

David O'Connor, Exane BNP Paribas, Research Division – Analyst of IT Hardware and Semiconductors (25)

——————————————————————————–

Génial. C'est utile. And then maybe as my follow-up, you mentioned in your release that license are based on processing for 5G base station just wondering, is this one of your existing base station customers renewing their license or are they taking some different IP? So if you give some detail on that, it should be very helpful.

——————————————————————————–

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – CEO & Director (26)

——————————————————————————–

David, say that again. Your quality of voice is not that good.

——————————————————————————–

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – CFO & Treasurer (27)

——————————————————————————–

Licensing a base station. That's the question?

——————————————————————————–

David O'Connor, Exane BNP Paribas, Research Division – Analyst of IT Hardware and Semiconductors (28)

——————————————————————————–

Oui. The question was around that you mentioned in the release, 5G base station, one of the licenses there. Just wondering if that's the existing base station customers renewing maybe their existing licenses? Or just if you can give some color around that?

——————————————————————————–

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – CEO & Director (29)

——————————————————————————–

About the base station customer, you mean?

——————————————————————————–

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – CFO & Treasurer (30)

——————————————————————————–

Oui.

——————————————————————————–

Gideon Wertheizer, CEVA, Inc. – CEO & Director (31)

——————————————————————————–

D'accord. So we are waiting, I would say, 2 very active customers. One of them is relative production in (NT and this is a China-based. The other one is from Europe. They are pretty open about those status, and we are following what they are saying. We do have other base stations customers that I would consider them Tier 2 and depressing in their market. But the 2 main customers are — totally can go up to 30% of the market.

Specifically about the deal that you mentioned — that you are asking about Q4 with a new customer, maybe second-tier is giving sense, but a new customer that has never worked receiving with CEVA or any of its technologies ever.

——————————————————————————–

Operator (32)

——————————————————————————–

Our next question comes from Gus Richard in Northland.

——————————————————————————–

Auguste Philip Richard, Northland Capital Markets, Research Division – MD & Senior Research Analyst (33)

——————————————————————————–

Congratulations on the quarter and the outlook. Is there a geographic breakdown to the licensing in the current quarter?

——————————————————————————–

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – CFO & Treasurer (34)

——————————————————————————–

Oui. We usually give it, let me see, first — so this first, second and — yes, here, we have 10 deals were in China, 5 in the U.S., very strong quarter for our U.S. team, 2 in Europe, 4 in APAC, including Japan. So pretty nice split all over the world.

——————————————————————————–

Auguste Philip Richard, Northland Capital Markets, Research Division – MD & Senior Research Analyst (35)

——————————————————————————–

Got it. And then in terms of the strategic deal with the large handset OEM, when would you expect that results in royalty? Is that a 2021 or 2022? Do you have any sense as to how long that would take to get into production?

——————————————————————————–

Yaniv Arieli, CEVA, Inc. – CFO & Treasurer (36)

——————————————————————————–

I wish I could buy the crystal ball on this one. We have seen different examples that sometimes things take longer than you anticipate. It's a complex technology, it's a complex market, I would probably say a few years. Hopefully, not 5, but probably 3 years is very reasonable.

If we could do anything backside, this is part of the R&D investment that we are continuing to invest over the years, and we are trying to help our customers do it faster, but it's never — it's never that simple in some of these — bit more difficult markets.

——————————————————————————–

Operator (37)

——————————————————————————–

Ceci conclut notre séance de questions et réponses. I'd like to turn the conference back over to Richard Kingston for any final remarks.

——————————————————————————–

Richard Kingston, CEVA, Inc. – VP of Market Intelligence, Investor & Public Relations (38)

——————————————————————————–

Thank you, Rocco. And thank you all for joining us today and for your continued interest in and support of CEVA. As a reminder, the prepared remarks for this conference call are filed as an exhibit to the current report on Form 8-K and accessible through the Investors section of our website. With regards to upcoming events we will be attending, these include the Susquehanna Technology Conference on March 12 in New York. And the Roth Annual Conference, March 15 through 17 in Orange County, California. Please visit the Investors section of our website for further information on these events and other events we will be attending. Thank you, and goodbye.

——————————————————————————–

Operator (39)

——————————————————————————–

Thank you, sir. Today's conference has now concluded. We thank you all for attending today's presentation. You may now disconnect your lines, and have a wonderful day.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *