L'alliance tripartite dirigée par le JMM à Jharkhand occupait lundi la tête de 40 des 81 sièges de l'assemblée d'État, tandis que les candidats au pouvoir au BJP étaient en avance sur 31, selon les dernières tendances disponibles sur le site Web de la Commission électorale.

Le ministre en chef Raghubar Das était à la traîne du candidat rebelle du BJP et ancien ministre Saryu Roy par plus de 4 000 voix dans la circonscription de Jamshedpur (Est). Roy est dans la mêlée en tant que candidat indépendant. Das a représenté le siège à cinq reprises depuis 1995.

Le JMM était en tête avec 24 sièges, tandis que son partenaire, le Congrès, était en tête avec 13 sièges et le RJD avec trois.

La JVM (P) et le parti AJSU menaient chacun dans trois circonscriptions.

Le CPI-ML (Libération) et le PCN étaient en tête dans un siège chacun, tandis que les candidats indépendants étaient en tête dans deux circonscriptions.

Le JMM et le combiné Congrès-RJD avaient contesté séparément les élections de l'assemblée de 2014. Les trois partis faisaient cependant partie du gouvernement de coalition dirigé par le chef du JMM, Hemant Soren, de 2013 à 2014 avant les élections. Ils se sont séparés sur les accords de partage des sièges et le JMM a choisi de labourer un sillon solitaire.

Le BJP, pour sa part, conteste pour la première fois le scrutin de l'assemblée depuis la création de Jharkhand en 2000, après avoir toujours été aux prises avec le parti AJSU. Les deux partis n'ont pas réussi à aplanir leurs divergences sur le nombre de sièges que chacun contesterait cette fois.

Un parti ou une coalition de partis a besoin de 41 sièges pour une majorité simple à la Chambre des 81.

Hemant Soren, le chef de l'alliance de l'opposition, est en avance sur ses rivaux aux sièges de Barhait et de Dumka.

Plusieurs ministres du BJP, dont C P Singh et Anil Kumar Bauri, sont en tête, mais Raj Paliwar était à la traîne. Dinesh Oraon, président de l'assemblée sortante et candidat du BJP, traînait également à Madhupur.

L'ancien vice-ministre en chef et président du parti de l'AJSU, Sudesh Mahto, menait par 12 515 voix sur le candidat JMM Seema Devi depuis son siège traditionnel des Silli.

L'ancien ministre en chef et président de la JVM (P) Babulal Marandi menait par 10 252 voix sur son plus proche rival Raj Kumar Yadav du CPI-ML (Libération) au siège de Dhanwar.

Les alliés du BJP au Bihar – le JD (U) et le LJP – ont contesté les élections de leur propre chef et aucun de leurs candidats ne menait nulle part.

Le BJP a contesté 79 sièges, a soutenu un candidat indépendant au même endroit et n'a pas présenté de candidat contre le président du parti de l'AJSU, Sudesh Mahto.

Dans le cadre d'un accord préalable au scrutin, le JMM détenait la part du lion de 43 sièges, tandis que le Congrès présentait des candidats dans 31 circonscriptions et le RJD de Lalu Prasad dans sept.

Le Jharkhand Vikas Morcha (Prajatantrik) a disputé les 81 sièges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *